Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ED "Environnement Doëlan"
  • le blog ED "Environnement Doëlan"
  • : L'ENVIRONNEMENT au sens large à Doëlan et au-delà. PAYSAGES, CADRE DE VIE, ECOLOGIE (générale et politique), PATRIMOINES, CULTURE, LOISIRS, VIE LOCALE (économie-social- politique).
  • Contact

AUTRES RUBRIQUES


A VOIR ...
sur la PAGE D'ACCUEIL
colonnes à droite et à gauche :

RUBRIQUES
COMPLEMENTAIRES
- Derniers
  commentaires
-
Liens utiles
- Catégories d'articles
- Agenda : à voir, à faire ...
etc.

Recherche

Archives

3 septembre 2012 1 03 /09 /septembre /2012 22:53

 

Mots-clefs :

Environnement financier mondial / Documentaire / Chaîne « ARTE » / Banque Goldman Sachs / Marc Roche / Jérôme Fritel / Martine Abat / Jacques Généreux / « L’humeur vagabonde » par Kathleen Evin – France Inter

 

 

Doëlan, lundi soir 3 septembre 2012

 

 

94r ARTE Docu Goldman Sach 4-9-12Site TV ARTE et la Banque "Goldman Sachs" (voir plus bas)

 

 

Une émission radio « diablement » intéressante de France-Inter vient de se terminer.

Il s’agit de
« L’humeur vagabonde » par Kathleen Evin(de 20h à 21h) où deux auteurs d’un documentaire qui sera diffusé demain 4 septembre à 20h50 sur la chaine TV « ARTE » en ont parlé avec elle d’une façon … très très motivante.

 

Le documentaire s’intitule « Goldman Sachs, la banque qui dirige le monde » et les deux auteurs sont Marc Roche, correspondant du journal « Le Monde » à la City de Londres et Jérôme Fritel, journaliste à l’Agence Capa ».

 

095r France-Inter - Kathleen Evin 3-9-12

 

Site de France-Inter avec l'émission "L'humeur vagabonde" de Kathleen Evin

du lundi 3 septembre 2012 sur la Banque Goldman Sachs

 

Accès en cliquant ICI

 


La fiche de l’émission indique :

 

« (M. Roche et J. Fritel) se sont associés pour enquêter sur cette pieuvre qui a étendu son pouvoir sur la planète entière en moins de dix ans. Aucun responsable de Goldman Sachs n’a accepté de répondre à leurs questions, mais d’anciens employés « repentis » et quelques spécialistes leur ont livré des histoires très éclairantes sur les méthodes de voyous employées par ces banquiers très spéciaux qui ont plongé des millions de gens dans la ruine pour leur plus grand profit ».

 

… et présente cet historique de la dite « banque-pieuvre » :

 

« Fondée en 1868, la Banque Goldman Sachs n’avait jamais fait parler d’elle qu’en termes flatteurs jusque dans les années 90. Employant 30 000 personnes sur cinq continents, affichant 700 milliards d’euros d’actifs, soit deux fois le budget de la France, cet empire financier fut jusque là le saint des saints pour tous les surdoués qui voulaient faire carrière à Wall Street. Son entrée en Bourse en 1999 –réalisée par Henry Paulson, qui deviendra sept ans plus tard secrétaire d’état au Trésor de Georges W.Bush- marqua le début de sa transformation en machine à faire des bénéfices à n’importe quel prix, du moment que ce prix est supporté par les autres. »

 

 

En écoutant l’émission je pensais à mes propos de « néophyte » en économie et finance tenus ces temps-ci à divers amis, à savoir : Je suis sidérée-atterrée par les dysfonctionnements actuels de nos sociétés dites « évoluées » : c’est comme un défi à l’intelligence humaine … et à la morale bien sûr » (une opinion apparemment très partagée) … Or, la présentation du documentaire nous apprend que ce sont « les plus intelligents parmi les plus intelligents des experts en finance qui travaillent pour Goldman Sachs » … et donc que finalement c’est pour cela qu’on ne peut lutter contre eux !

 

Une note « optimiste » semble tout de même offerte dans une autre partie de l’émission avec le reportage de la journaliste Martine Abat  qui a rencontré Jacques Généreux, professeur d'économie à Sciences Politiques et cofondateur du Parti de Gauche … auteur aussi d’un livre paru en 2011 et réactualisé en poche aux Editions Points : « Nous on peut ! » qui se veut un « manuel anticrise à l’usage du Citoyen ».

 

On lit sur le site de l’émission ce résumé du livre :

 

« (J. Généreux) explique pourquoi et comment un pays, un gouvernement, peut toujours faire ce qu’il veut face aux marchés, aux banques et mener la politique qu’il souhaite. Car ce sont les Etats qui ont volontairement, dans les années 80, choisi de déréglementer les flux financiers, de n’exercer sur eux pratiquement plus aucun contrôle. Cette politique néolibérale a été initiée aux Etats-Unis par Reagan, en Grande Bretagne par Thatcher, puis par les autres gouvernants européens. Mais il n’en a pas toujours été comme ça, le système actuel et sa folie, la dégradation des sociétés à laquelle il conduit n’est donc pas inéluctable, le système économique tel qu’il fonctionne n’est pas quelque chose de naturel. Pour Jacques Généreux il peut en être autrement. Pour lui les. menottes qui en apparence lient les Etats, sont des menottes de plastique qu’ils peuvent faire céder à tout moment».

 

Cet auteur a-t-il raison ?

 

Pour répondre il faudrait d’abord lire le livre et en discuter …

 

Autres questions, "naïves" ou "provocantes" :

   

- Si M. Généreux a globalement raison,  ne serait-ce pas à condition que les chefs d’Etats possèdent, outre de hautes qualités intellectuelles et morales  … un bon « gilet pare-balles » ?

 

- le "gilet pare-balles" ne pourrait-il pas être fait d'une immense masse de citoyens qui votent ensemble pour un - ou une - Chef d'Etat dans chaque pays ???

 

 

Bonne émission sur ARTE

 

94r ARTE Docu Goldman Sach 4-9-12

 

Site de la chaine ARTE pour l'émission du 4-9-12 sur la Banque Goldman Sachs

 

Accès en cliquant ICI

 

 

et bonne lecture - attentive et critique - de « Nous on peut ! » de Jacques Généreux ...

 

096r J Généreux Nous, on peut Ed Points

 

 

Evelyne Dumont

 

_____ o _____

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires