Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ED "Environnement Doëlan"
  • le blog ED "Environnement Doëlan"
  • : L'ENVIRONNEMENT au sens large à Doëlan et au-delà. PAYSAGES, CADRE DE VIE, ECOLOGIE (générale et politique), PATRIMOINES, CULTURE, LOISIRS, VIE LOCALE (économie-social- politique).
  • Contact

AUTRES RUBRIQUES


A VOIR ...
sur la PAGE D'ACCUEIL
colonnes à droite et à gauche :

RUBRIQUES
COMPLEMENTAIRES
- Derniers
  commentaires
-
Liens utiles
- Catégories d'articles
- Agenda : à voir, à faire ...
etc.

Recherche

Archives

4 août 2012 6 04 /08 /août /2012 20:40

 

Mots-clefs :

Energie nucléaire / Centrale de Fessenheim / Collectif des Indignés du Nucléaire / Manifestation « Caravane à vélo » du 5 août au 9 septembre 2012 / « Révolution des Hortensias »  au Japon à la suite de Fukushima

 

 

Doëlan, samedi 4 août 2012

 

 

Nous sommes en périodes de vacances, si possible de détente avec des plaisirs nombreux et de l’insouciance …

 

Alors les organisateurs des manifestations à vélos contre le nucléaire qui débuteront demain à Plogoff à la Pointe du Finistère en traversant la France d’Ouest en Est  ont eu raison de choisir la fantaisie et l’humour - en même temps que le sport cycliste ... - pour ce thème très sérieux sur le fond !

 

001r- montage Une - Indignés du nucléaire

 

Montage annonçant la Manifestation des Indignés du Nucléaire

"Caravane à vélo de Plogoff à Fessenheim-Wyhl" du 5 août au 9 septembre 2012


(blog ed le 4-8-12 d'après le site AE2D)

 

 

J’ai appris la nouvelle du projet grâce à l’Association « AE2D – Agir pour un Environnement et un Développement Durables » dans une Lettre du 29 juillet complétée par l’affichage sur leur site le 30 juillet comme on le voit ci-dessous (cliquer sur la photo pour agrandir) :

 

044r Site AE2D & Indignés du nucléaire

 

Le site de l'Association "AE2D" et son article du 30-07-12

sur la "Caravane à vélo des Indignés du nuclaire"


 

Et plus récemment, j’ai lu dans la presse régionale ces deux articles :

 

« Indignés du nucléaire – De Plogoff à Fessenheim à vélo » dans Le Télégramme daté du 2 août 2012 (page 10) :

 

043r Télégramme Indignés du nucléaire

 

Contenu de l'article du Télégramme du 02-08-2012

(cliquer sur la photo pour agrandir)

 

 

« Des vélos de Plogoff à Fessentheim contre le nucléaire » dans Ouest-France daté des 4-5 août 2012

 

042r OF Vélos contre le nucléaire 4&5-8-12

 

Contenu de l'article de Ouest-France daté 04 et 05-08-2012

(cliquer sur la photo pour agrandir)

 

   

A noter que cette « Caravane à vélos » est la première manifestation d’ampleur nationale du « Collectif des Indignés du Nucléaire » qui était apparu en Novembre 2011 à Valognes dans la Manche à l’occasion d’un transport de déchets nucléaires en direction de l’Allemagne (voir notamment les articles de l’Agence « Reuters" le 23 novembre 2011 et du site « cherbourg.maville.com" le 22 novembre 2011).

 

 

On lira dans la suite du présent article :

 

-          les objectifs des organisateurs de cette « Caravane à vélos » ;

 

-          le programme des 36 étapes prévues totalisant 1 245 km ;

 

-          dans la rubrique « Pour en savoir plus » des liens vers des blogs, associations et écrits d’auteurs d’orientations anti- ou pro-nucléaires plus un rappel des précédents articles de ce blog sur le thème des centrales nucléaires ainsi qu’un point d’information du « Journal de l’Environnement » sur l’avenir de la centrale de Fessenheim.

                                                                                                                                                  

 

 o

o     o

 

 

 

Les objectifs de la « Caravane à Vélos des Indignés du Nucléaire »

 

 

Le site AE2D qui compte parmi les soutiens de ce projet collectif indique quatre buts :

 

1) Réveiller le souvenir des résistances victorieuses à la déraison nucléaire (Plogoff, Erdeven, Le Pellerin-Le Carnet , Wyhl, en ce qui concerne le trajet de la caravane) »

 

2) Exiger une date très prochaine pour le débat sur l'énergie promis par le candidat Hollande et qu’il soit d’une durée suffisante afin que nous sachions enfin tirer les enseignements des catastrophes nucléaires, et en particulier celles de Mayak, Three Mile Island, Tchernobyl et Fukushima, surtout de Fukushima « 

 

3) Réclamer un dorlotement exceptionnel de tous les salariés des centrales nucléaires, y compris bien evidemment les intérimaires, à tous les niveaux de hiérarchie afin de maintenir à leur niveau le plus bas les risques d’accident »

 

4) Fixer la date de fermeture de la centrale de Fessenheim. ».

 

Et il conclut :

 

« Pour une seule ou pour plusieurs étapes, à vélo ou non,

l’important est de PAR-TI-CI-PER. »

 

CONTACT : karavelopf1@gmail.com

(un blog est en voie de réalisation)

 

 

 o

o     o

 

 

L’organisation générale et les 36 étapes de cette « Caravane à vélos »

 

 

Globalement, AE2D indique :

 

« La manifestation partira de Plogoff dans le Finistère le dimanche 5 aout dans l’après-midi après un pique-nique musical festif, pour rejoindre Fessenheim-Wyhl le samedi 8 septembre, après avoir serpenté le long de la transversale est-ouest en passant d’un site nucléaire à l’autre.

Une promenade à vélo qui se veut joyeuse, humoristique et colorée avançant à un rythme pépère, et chacun à son rythme : 40 km en moyenne par jour, soit 4 heures de flânerie vélocipédique quotidienne (en gros 2 heures le matin, 2 heures l’après-midi). »

 

Dans le détail, pour populariser la caravane, la médiatiser en lui donnant le maximum de publicité, il est prévu notamment :

 

-       un déguisement des participants ;

-      un appel aux chanteurs(ses), musicien(ne)s, conteur(ses), danseur-ses) e artistes de rue    pour animer les soirées d’étapes, qui accueilleront aussi des conférences à la tombée de la nuit et la projection d’un film documentaire …

-   un fleurissement des vélos avec des hortensias, en référence et soutien à la « Révolution des Hortensias » qui se développe actuellement au Japon (voir plus bas dans « Pour en savoir plus).

-   différents « Prix » décernés aux étapes selon le « meilleur accueil » ou au contraire le « top du désaccueil », le plus grand nombre d’Indignés-participants … voire de possibles « diners avec des élus » et autres "fantaisies" (voir toute la liste sur le site AE2D) !

 

Le détail des étapes est le suivant :

 

012r Etapes Vélos Indignés Nucléaire

 

013r Vélos Indignés Nucléaire

   

 o

o     o

 

 

 Pour en savoir plus …

 

1 / Aperçu de blogs qui informent sur le thème des énergies en général et du nucléaire en particulier, dont Fukushima :

 

 Scoop-It / Environnement et Nucléaire "Autrement"

 Le Blog de Doc Zaïus (inclus dans la « cloharsphère »)

 fukushima.over-blog.fr

Fukushima-information

 

2 /   Aperçu d’écrits d’auteurs défendant l’énergie nucléaire (à compléter) :

   

 Le site de Jean-Marc Jancovici « Manicore.com ».

 

Voir notamment les 2 articles : i) « A propos de quelques objections fréquentes sur le nucléaire civil » - Daté de 2002 avec maj de 2003 et Déc 2011; ii) « Lettre ouverte aux journalistes qui vont évoquer Tchernobyl, et surtout à ceux qui les écoutent, les lisent ou les regardent » - Daté d’avril 2006 - graphique final ajouté en janvier 2010.

          

3 / Sur la « Révolution des Hortensias » au Japon, voir :

 

-          le site http://fukushima-informations.fr/?p=1658

 

010r Fukushima-informations - Hortensias

 

-          le site http://fukushima.over-blog.fr/article-la-revolution-des-hortensias-107576812.html

 

011r fukushima-over blog

 

-          Un reportage de la chaine ARTE-TV 7 :

 

005 Reportage ARTE 17-07-2012 Japon

 

http://videos.arte.tv/en/videos/japon_la_revolution_des_hortensias-6818192

 

 

4 / Sur l'avenir de la centrale de Fessenheim, l'article du "JDLE - Journal de l'Environnement" du 6 Juillet 2012 :

 

003r JDLE Avenir de Fessenheim 06-07-12

 

Accès à l'article complet en cliquant ICI

 

 

5 / Précédents articles du Blog ED avec les mots-clefs « centrales nucléaires en France » :

 

13-03-2011 - Nucléaire : oui à la démocratisation des choix énergétiques

13-07-2011 - Nucléaire & fukushima : vidéo-choc d'un français du japon

11-08-2011 -  Nucléaire : gravats « anodins » à la centrale de bugey  

02-12-2011 - Nucléaire : elus ump face à la réalité à paluel & au blayais

02-01-2012 - Nucléaire à l’aube de 2012 : « news » bien peu rassurantes …

30-01-2012 - Nucléaire : congrès coréen, d. Beaupin & cour des comptes

20-02-2012 - Nucléaire (1/3) / ne pas s’endormir : scoop-it du 18-02-12

21-02-2012 - Nucléaire (3/3) : scoop-it - extraits des 20 & 21-02-12

11-03-2012 - 2e édition "5 mn contre le nucléaire" … Et autres actions

02-04-2012 - Nucléaire & humour : tepco cède gratuitement sa radioactivité !

09-04-2012 - Nucléaire/sous-traitance : france 5 «la bombe humaine» mardi

13-04-2012 - Energies : eolien offshore & poissons, nucléaire etc.

 

   

 

Evelyne Dumont

   

_____ o _____

 

   

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Bernard Vignes 05/08/2012 15:38

Sur le nucléaire j’ai à la fois des bases qui n’évoluent pas et des positionnements qui eux évoluent régulièrement

LES BASES :

• L’énergie nucléaire de type fission est basée sur une ressource non renouvelable, l’uranium, et donc ne peut être une solution pérenne.
• Les ressources en uranium connues (85 ans à la consommation actuelle) font que, de toute façon l’énergie nucléaire ne peut être une solution énergétique à long terme pour l’humanité.
• L’énergie nucléaire est une énergie dangereuse, productrice de déchets dont on ne sait que faire. Il faut donc envisager d’en sortir.
• L’énergie nucléaire ne produit pas de gaz à effet de serre. Même si elle en produit pendant la phase de construction (énergie grise) le bilan carbone est bien meilleur que celui des énergies
fossiles.
• Il faut continuer les recherches sur les centrales à bases de thorium, les surgénérateurs et la fusion nucléaire (ITER)
* Il faut se débarrasser au plus tôt du nucléaire militaire.

LES POSITIONNEMENTS

J’évolue régulièrement entre deux positions différentes :

• L’énergie nucléaire est une énergie trop dangereuse. Il faut laisser le moins de saloperies à nos enfants et en sortir dès que possible.
• L’énergie nucléaire est dangereuse mais le réchauffement climatique, plus insidieux, est plus dangereux encore pour l’humanité. Pour l’instant, sachant que le pétrole va bientôt manquer il n’est
pas possible d’en sortir.

MA POSITION ACTUELLE

Je considère que l’on ne peut sortir du nucléaire que si nous sommes capables de réduire fortement notre consommation énergétique (sobriété, efficacité) et de produire la presque totaliré du reste
à l’aide de ressources énergétiques renouvelables.

Or nous piétinons depuis des années en matière d’économie d’énergie étant justes capables de ne pas trop augmenter notre consommation énergétique alors qu’il faudrait la réduire de 40% pour se
passer du nucléaire.

Concernant les solutions actuelles d’énergie renouvelables elles sont basées sur l’éolien et le photovoltaïque qui présentent plusieurs inconvénients :

• Ce sont des ressources intermittentes qui nécessitent d’être complétées par des solutions à base de gaz naturel, émetteur de gaz à effet de serre.
• Elles utilisent des terres rares (néodyme pour l’éolien, indium et gallium pour le photovoltaïque) dont la production est concentrée en Chine, ce qui pose les problèmes de dépendance
d’approvisionnement, de désastre environnementaux pour les extraire et de la quasi impossibilité de faire vivre une industrie française et même européenne pour fournir les composants.
• Elles ne peuvent être efficaces que dans une logique décentralisée, or notre réseau électrique est totalement centralisé.
Parallèlement, l’avantage de l’inconvénient d’avoir une production d’électricité essentiellement d’origine nucléaire fait que nous pouvons,sans produire de GES (on pourrait envisager, ce que
propose « Sortir du Nucléaire », de remplacer sous dix ans les centrales nucléaires par des centrales thermiques mais ce serait remplacer la peste par le choléra) prendre son temps pour :
• Réaliser un gros programme d’économie d’énergie
• Investir dans des recherches sur de nouvelles formes d’éoliennes, de panneaux photovoltaïques, plutôt que de claquer l’argent à subventionner les solutions actuelles
• Continuer, si çà marche les éoliennes offshores ou nous pouvons créer une filière compétitive.
• Investir dans des recherches sur le solaire non photovoltaïque, les algues, l’hydrogène, etc ..
• Mettre en place des solutions de gaz renouvelable (méthanation) qui pourrait, selon Negawatt, être le carburant automobile de demain.
* Etudier et construire le réseau adéquat pour transporter l'énergie produite par le soleil et le vent.

Dans ces conditions s’il faut garder en tête l’idée de sortir un jour du nucléaire on ne pourra définir une échéance de sortie que lorsque l’on aura une solution claire pour l’avenir.

Voila, ce n’est pas une solution politiquement correcte pour EELV mais je m’en fiche un peu, je ne suis pas un « militant » au sens péjoratif du terme.

Elle peut évoluer dans six mois, avec le grand débat, qui sera passionnant, sur la transition énergétique

Evelyne Dumont 05/08/2012 11:05

Dimanche 5-8-12 vers 10h30

Bonjour Bernard,

Ta question m’étonne à moitié. J’avais hésité à mettre une sorte de « Conclusion » à l’article … Mais j’ai crains de la répétition. En effet, il m’avait semblé avoir donné déjà des éléments de
jugements dans mes articles assez nombreux publiés sur le thème.
Mais tu m’obliges à être plus précise et c’est bien.

D’abord, ce n’est pas nouveau d’être « hostile » au nucléaire chez moi : j’étais allée manifester depuis Paris à Plogoff contre le projet de centrale nucléaire en … 1980. A la fois contre ce type
d’énergie et contre la « mutilation » inévitable de la nature sur cette pointe de Bretagne.

Sur le type d’énergie, j’essaie d’être plus explicite, tout en n’étant pas spécialiste techniquement. Ainsi, il m’apparaît en ayant suivi divers évènements :

- que malgré une évidente « assurance » voire « arrogance » des ingénieurs en nucléaire, cette énergie n’est pas vraiment dominée et donc comporte des risques (cf. la radioactivité, sa nature et sa
perception par les humains, son contrôle …) ;
- que les risques – qui ont plusieurs formes (compétence variable des techniciens et ingénieurs, accidents ou attentats sur les installations nucléaires …) - sont étonnamment minimisés au départ :
« circulez, il n’y a rien à voir » ;
- que pour essayer d’assurer la sécurité des installations nucléaires, on doit mettre en place un système « policier » drastique, coûteux … dont l’Association Greenpace a montré à plusieurs
reprises l’efficacité très relative ; on peut donc en conclure que la population, tout en « payant », est en danger ;
- globalement, il apparaît qu’en matière de nucléaire, militaire évidemment mais aussi civil, c’est la politique du secret qui prévaut … je suppose même que cela concerne les « politiques » qui ne
recevraient pas toujours toute l’information détenue par les experts du nucléaire … lesquels constituent à l’évidence un « lobby » qui défend ses intérêts personnels … et se trouve sans doute dans
un « tour d’ivoire » de très haut niveau … dont il est temps de les « déloger » pour leur propre bien ! … et le nôtre ;
- à notre époque on voit bien désormais que non seulement le nucléaire est associé au secret mais aussi aux manipulations mensongères : Fukushima avec Tepco et le gouvernement japonais nous en
apportent des preuves terribles … si les derniers rapports indépendants sont exacts ;
- enfin, il y a la question économique et financière avec plusieurs aspects là aussi : i) les coûts réels complets pour cette filière (construire, entretenir, démanteler …) ; ii) le fait de la «
rentabilité » pour les acteurs privés qui sont plus ou moins associés au secteur public (or, qui dit rentabilité entraine, on le sait, de risques de dérapages dont la sécurité peut faire les frais)
… plus la question politique ou géopolitique (pays auxquels on achète l’uranium etc.) qui est aussi un risque, une incertitude.

En résumé, je vois beaucoup d’inconvénients pour un domaine « géré » par des personnes où la proportion d’« apprentis-sorciers » m’apparaît trop élevée !

Naturellement, j’ai lu et entendu les arguments sur les gros besoins énergétiques que les populations – donc nous tous – veulent voir satisfaits (ne pas s’éclairer à la bougie par exemple !). Il
faudrait bien y répondre … Oui, mais pas forcément avec le nucléaire, à court, moyen et long termes.

Dans les sociétés « évoluées », avec les exigences de « démocratie » (même si le mot prête de plus en plus à sourire quand on en voit les applications concrètes) et aussi l’existence d’Internet
permettant de savoir tant de choses, la filière du nucléaire n’est-t-elle pas devenue obsolète, caricaturale ?

Certes, on ne peut guère arrêter d’un coup mais il y a urgence à développer l’utilisation d’autres sources d’énergies compatibles avec un fonctionnement décentralisé, à risques d’accidents minimes,
aux coûts acceptables … et respectueux de l’environnement … avec sa radioactivité « naturelle » compatible à ce jour avec la vie humaine, notamment en Bretagne granitique !

Il faut faire confiance à l’intelligence et la créativité humaines pour les diverses énergies « renouvelables ».

A ton tour Bernard, de réagir à ma tentative d’explicitation de ma position orientée « anti-nucléaire » … J'imagines qu'il y a des recoupements, non ?

Evelyne

Bernard Vignes 05/08/2012 08:12

Et toi tu en penses quoi du nucléaire ?