Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ED "Environnement Doëlan"
  • le blog ED "Environnement Doëlan"
  • : L'ENVIRONNEMENT au sens large à Doëlan et au-delà. PAYSAGES, CADRE DE VIE, ECOLOGIE (générale et politique), PATRIMOINES, CULTURE, LOISIRS, VIE LOCALE (économie-social- politique).
  • Contact

AUTRES RUBRIQUES


A VOIR ...
sur la PAGE D'ACCUEIL
colonnes à droite et à gauche :

RUBRIQUES
COMPLEMENTAIRES
- Derniers
  commentaires
-
Liens utiles
- Catégories d'articles
- Agenda : à voir, à faire ...
etc.

Recherche

Archives

11 mai 2012 5 11 /05 /mai /2012 14:45

Mots-clefs :

Développement « durable » ("DD") et gigantisme des constructions : aéroports, bateaux de croisières ... / "Réalisme" politique / François Hollande / Jean-Marc Ayrault / Stéphane Le Foll / Géraud Guibert  / José Bové / Daniel Cohn-Bendit / Europe-Ecologie-Les-Verts (EELV) / Parti Socialiste / Projet d’Aéroport Grand Ouest : Notre-Dame-des-Landes / Artificialisation des terres / Recours contre les expropriations ...

  

 

Doëlan, vendredi matin 11 mai 2012  

        (publication retardée pour cause de panne informatique !)

 

 

Pour ceux et celles qui, comme moi, ont été étonnés en lisant l’information dans la presse nationale et régionale annonçant la fin de la grève de la faim des opposants au grand projet de nouvel aéroport à Notre-Dame-des-Landes près de Nantes … voici des extraits d’un article du « Journal de l’Environnement » publié sur ce thème le 9-5-12 et lu ce matin ... qui donne des « clefs » intéressantes

 

Toutefois, ces « clefs » n’épuisent pas les questions sur la réalité de la « transition écologique » et de l’écoute des citoyens (« démocratie participative ») censées entrer dans le nouveau cadre politique issu du deuxième tour de la Présidentielle.

 

C’est donc une affaire à suivre … Avec optimisme ?

 

On verra.

 

On ajoute à ces extraits du JDLE des indications sur 3 sites au cœur du dossier « Notre-Dame-des-Landes » :

 

   1) Site du "Projet d’Aéroport du Grand-Ouest Notre Dame des Landes" ;

   2) Site de l'Association ACIPA opposée au projet d'aéroport Notre Dame des Landes

   3) Site du CEDPA "Collectif d'élus Doutant de la pertinence de l'aéroport Notre Dame des Landes"

  

 

o

o     o

 

 

 

Article du Journal de l'Environnement (JDLE) du 9 mai 2012

       

 

Cet article du JDLE  publié sous le titre «  Notre-Dame-des-Landes: les opposants cessent leur grève de la faim » et signé par Geneviève De Lacour est accessible sur le site suivant :


150r Site du JDLE

 Site du "Journal de l'Environnement" avec l'article du 9 mai 2012 

concernant le projet d'aéroport N.D des Landes

 

Accès au texte complet en cliquant ICI

  

 

On peut notamment en retenir ces passages :


«  Les opposants au projet de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, situé à 30 kilomètres au nord de Nantes, ont décidé d’arrêter le 8 mai leur grève de la faim. Une épine de moins dans le pied de celui qui est pressenti comme le futur Premier ministre de François Hollande. Pourtant Jean-Marc Ayrault a réaffirmé aujourd’hui qu’il ne renoncerait pas au projet qu’il porte depuis des années.

 

«  (…) Une décision prise après l'annonce que les collectivités locales concernées s’engageaient à suspendre les expulsions des propriétaires et des exploitants. Des expulsions qui concernent 577 propriétaires, dont seulement une petite centaine auraient accepté un accord à l’amiable avec le groupe Vinci (voir JDLE).

 

« Nous arrêtons notre mouvement suite aux propositions du conseil général de Loire-Atlantique, du conseil régional des Pays de la Loire et de la mairie de Nantes qu'il n'y ait pas d'expulsions avant la fin des recours en justice engagés à la date du 4 mai », a déclaré Cyril Bouligand, porte-parole de l’association citoyenne intercommunale des populations concernées par le projet d’aéroport Notre-Dame-des-Landes (Acipa). (…).

 

« (…) Pourquoi un tel revirement de situation et pourquoi maintenant, alors que François Hollande affirmait encore la semaine dernière sur les ondes de France Inter (voir JDLE), que le projet ne serait pas abandonné ?

 

« Il semblerait que le nouveau président de la République, souhaitant nommer Jean-Marc Ayrault à un poste ministériel important, ne pouvait laisser pourrir un dossier qui avait toutes les caractéristiques d'un nouveau Larzac.

 

« L'affaire Notre-Dame-des-Landes, laissée en l'état, aurait été politiquement complexe à gérer pour François Hollande. «Difficile de dire qu'on va incarner une présidence "normale", en se montrant autiste sur un dossier aussi conflictuel», analyse le député européen José Bové, qui a beaucoup œuvré pour une sortie de crise. Mais il n’est pas le seul: José Bové et Daniel Cohn-Bendit ont longuement discuté au Parlement européen avec le socialiste Stéphane le Foll, pressenti au poste de ministre de l’agriculture, un proche de François Hollande. Les écologistes de Loire-Atlantique n’ont pas non plus baissé les bras dans cette bataille qui semblait perdue d’avance.

 

« Géraud Guibert, un des conseillers de François Hollande sur les questions environnementales, qui a toujours défendu l'idée d'un moratoire, a alerté les socialistes : «François Hollande a fait comprendre à Jean-Marc Ayrault qu'un compromis était nécessaire».

 

« Ce qui ressemble fort à un moratoire est donc le résultat d'un travail acharné de certains écologistes.

 

« (…). »

 

 

o

o     o

 

 

Site "Projet d'aéroport du Grand Ouest Notre-Dame-des-Landes"

 

Le titre du site inclut le "Syndicat mixte d'études de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes".

 

On y accède en cliquant ICI.

 

147r Site Projet Aéroport ND des Landes

 

Vue du site "Projet d'aéroport du Grand Ouest Notre-Dame-des-Landes"

 


 o

o     o

 

 

Site de l'Association ACIPA

 

Le sigle ACIPA signifie "Association Citoyenne Intercommunale des Populations concernées par le projet d'Aéroport de Notre Dame des Landes".

 

On y accède en cliquant ICI.

 

 

148r Site Asso ACIPA

 

 Vue du site de l'Association ACIPA opposée au projet d'aéroport Notre Dame des Landes

 

 

 

 o

o     o

 

 

Site du Collectif d'élus CEDPA

 

Le sigle CEDPA correspond à "Collectif d'élus Doutant de la pertinence de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes".

 

On y accède en cliquant ICI.

 

149r Site Collectif d'Elus CEDPA

Vue du site du CEDPA

"Collectif d'élus Doutant de la pertinence de l'aéroport Notre Dame des Landes

  

Quelques extraits de ce site :

 

«  Notre-Dame-des-Landes : 1000 élus répondent aux décideurs locaux

 

" Alors que quatre  personnes sont en grève de la faim depuis près de trois semaines pour dénoncer un projet « aberrant, inutile, dispendieux et mortifère pour les générations futures », et que François Hollande a fait preuve d’ouverture, le Collectif d’élu-e-s qui doutent de la pertinence de l’aéroport (CéDpa) s'étonne des réponses qui lui sont faites par les autorités socialistes locales.

 

" Jean-Marc Ayrault, président de Nantes Métropole, Jacques Auxiette, président du Conseil régional des Pays de la Loire, et de Philippe Grosvalet, président du Conseil général de Loire-Atlantique ont pris la peine d'écrire aux grévistes de la faim qui luttent contre le projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes, près de Nantes. Mais pas au CéDpa, qui les avait interpellés et qui regroupe pourtant plus de mille élu-e-s.

 

" Dans cette lettre, en date du 25 avril dernier, nous avons appris des choses très surprenantes. Les porteurs du projet osent demander aux paysans grévistes de la faim de cesser leur combat. Pourtant, contrairement à ce qu'ils affirment, la messe n'est pas dite sur le terrain juridique. François Hollande l’a d’ailleurs visiblement compris puisqu’il déclare dans Ouest France du 30 avril que « cet aéroport […] sera construit à condition que tous les recours aient été épuisés ». Il demande en outre que « l'exploitation des terres puisse continuer pendant l'instruction du dossier", avancée notable dont nous nous réjouissons.

 

"Nous pouvons lire dans ce courrier des trois présidents socialistes locaux : "Les arguments pour et contre le transfert ont été très largement échangés de manière transparente et démocratique, lors de plusieurs élections locales, au sein des assemblées des diverses collectivités territoriales ou encore dans le débat public local relayé par la presse."

 

"Les auteurs de la lettre semblent oublier que, depuis octobre 2011, nous avons désormais la certitude que les éléments factuels sur lesquels repose la déclaration d'utilité publique prononcée par décret le 9 février 2008 sont erronés, comme le montrait l'enquête de Rue89 en février.

 

"À la lumière de ces nouveaux éléments, peut-on encore sérieusement et honnêtement affirmer que le débat public a eu lieu de manière transparente et démocratique ? Nous n’avons toujours pas eu de réponse des porteurs du projet suite à l’étude du cabinet CE Delft, à part mépris et ignorance.

 

 

 o

o     o

 

 

On voit que le dossier est "chaud" ...

 

Souhaitons qu'il soit traité "normalement" c'est-à-dire entre autre "humainement" par le "Président normal" et son équipe ... avec une vision à la hauteur des enjeux d'avenir à long-terme.

 

        

Evelyne Dumont

 

_____ o _____

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

doc zaïus 12/05/2012 19:02

Bonjour,
La vie est une suite de compromis, pour l’individu comme pour la collectivité.
Le développement harmonieux d’un pays suppose un minimum de décentralisation, laquelle passe par la création d’infrastructures pour relier les régions au reste du monde.
De même le développement des énergies durables passe par l’installation de fermes éoliennes et solaires.
On ne peut être à la fois pour le développement et contre la concrétisation de ce développement.
Concernant le projet de grand aéroport en question, on peut quand même se demander si le moment est bien choisi pour investir massivement dans des installations qui risquent d’être obsolètes dans
vingt ou trente ans lorsque le pétrole viendra à manquer.
La logique voudrait que l’investissement se fasse plutôt sur des moyens de transport terrestres électriques, par exemple TTGV.
A moins que cette histoire de peak oil ne soit qu’une fable pour nous faire accepter des augmentations de prix…
Zut, encore mon esprit tordu qui se manifeste.