Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ED "Environnement Doëlan"
  • le blog ED "Environnement Doëlan"
  • : L'ENVIRONNEMENT au sens large à Doëlan et au-delà. PAYSAGES, CADRE DE VIE, ECOLOGIE (générale et politique), PATRIMOINES, CULTURE, LOISIRS, VIE LOCALE (économie-social- politique).
  • Contact

AUTRES RUBRIQUES


A VOIR ...
sur la PAGE D'ACCUEIL
colonnes à droite et à gauche :

RUBRIQUES
COMPLEMENTAIRES
- Derniers
  commentaires
-
Liens utiles
- Catégories d'articles
- Agenda : à voir, à faire ...
etc.

Recherche

Archives

15 décembre 2013 7 15 /12 /décembre /2013 21:28

Mots-clefs :

Projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes (NDDL) / Aéroport actuel de Nantes-Atlantique / ACIPA / CéDPA / ADECA / C.O.P.A.I.N. / M. Jacques AUXIETTE / Préfecture de Loire-Atlantique / Loi sur l'Eau / Déplacements des espèces protégées à NDDL.

 

 

Doëlan, dimanche soir 15 Décembre 2013

 

 

062r 3 affiches NDDL du 15-12-13

 

  Les 3 affiches diffusées dimanche soir 15 Décembre 2013 sur le site de l'ACIPA

 

 

Préambule

 

Drôle de vie politique particulièrement agitée ces temps-ci à travers le monde y compris en France comme chacun-e d’entre nous le constate.

 

Et cela ne risque probablement pas de s’arranger, en particulier en France,  avec le conflit  durable de Notre-Dame-des-Landes qui s’invite de nouveau dans les « premières loges ».

En effet, dès vendredi 13 Décembre, la presse nationale et régionale évoquait « la décision imminente du Préfet de Loire-Atlantique concernant les arrêtés sur l’eau et les déplacements d’espèces protégées » liés au début des travaux ... et depuis ce dimanche 15 Décembre on lit même que c’est « un feu vert » qui sera donné lundi !

 

Voir entre autres "Le Télégramme", «Ouest-France » et « Le Figaro » des 14 et 15 Décembre 2013 :

cliquer sur les images pour les agrandir

 

065 Télégramme 14-12-13 p5 NDDL     067r OF 14&15-12-13 p1 NDDL 

   Le Télégramme 14-12-13 p. 5        Une de Ouest-France 14 & 15 -12-13 : annonce de la p. 7 pour NDDL


068r OF 14&15-12-13 NDDL-Préfet
Ouest-France 14 & 15-12-13 p. 7 ... Le préfet va signer


069
Le Figaro 15-12-13 p. 7 ... "les travaux démarrent (...)"  

 

    

S’agit-il là du résultat de la « Commission de dialogue » créé le 30 Novembre 2013 à Matignon et donc d’une réelle concertation ? (voir par exemple le compte rendu du journal "Le Monde" et sur le site de France 3 le lien au rapport complet remis le 09-04-13 en cliquant ICI).

 

Si l’on compare les récentes réactions des « pro » et des « anti » aéroport à Notre-Dame-des-Landes on paraît « loin du compte ».

 

En effet, alors que M. Jacques Auxiette Président de la Région Pays de la Loire et leader des « pro-aéroport » avait estimé le 13 Décembre dans un entretien au journal "Le Moniteur" que "plus aucun obstacle ne s’oppose au transfert de l’aéroport de Nantes Atlantique sur le site de Notre-Dame-des-Landes" en ajoutant avec grande "élégance" : "Maintenant il faut siffler la fin de la récré" et en s'en prenant aux "professionnels de la contestation" (voir ICI) ... les opposants regroupés dans l’ACIPA, le CéDPA et le « C.O.P.A.I.N. » ont, pour leur part, multiplié dans les dernières semaines les appels à être véritablement écoutés … en vain à ce jour.

 

Résultat, la mobilisation - qui n’a jamais cessé sur place à NDDL – a toutes chances de reprendre en s’élargissant comme à l’occasion des grandes manifestations des 17 Novembre et 24 Novembre 2012 et 11 Mai et 4 Août 2013 (voir les articles parus sur ce blog pour les 3 pemières citées en cliquant sur leurs dates).

 

Ainsi, les 3 affiches reproduites en début d'article sont déjà diffusées ce soir et seront probablement largement collées dans le pays dès lundi 16 décembre …

 

On ajoute ici pour conclure provisoirement le texte du communiqué commun des opposants rassemblés dans l'ACIPA, le CéDpa, l'ADECA et le Collectif des Pilotes publié ce jour (et visible sur le site de l'ACIPA) :


 

" Notre Dame des Landes :

pour les associations c’est un carton rouge, pas un feu vert !

15 décembre 2013, 10:24 


 

Communiqué de presse des associations ACIPA, CéDpa et ADECA et du collectif de pilotes – Dimanche 15 décembre 2013

M. le Préfet va rendre compte à la presse des travaux de la commission de suivi des engagements de l’État et va vraisemblablement annoncer la publication des arrêtés « environnementaux ».

Nous ACIPA, CéDpa, ADECA et collectif des pilotes tenons à :

1- Dénoncer la concertation qui n’a lieu que dans la forme.


Le sous-préfet a en effet suspendu les réunions d’échanges avec la DGAC alors que les désaccords  restent profonds ; quatre réunions ne peuvent suffire pour faire un travail de recherche de la vérité surtout quand la méthode utilisée par la DGAC ne souffre aucune discussion. L’État aurait voulu simplement afficher une concertation de façade avec les opposants qu’il n’aurait pas fait autrement.
2- Souligner l’impossible confiance envers un État qui est juge et partie.

Comment peut-on imaginer que des fonctionnaires, aussi compétents soient-ils, puissent aboutir à des conclusions contraires aux attentes de leur hiérarchie et des décideurs politiques qu’ils côtoient, en particulier le premier ministre ?
Des exemples très concrets :
La DGAC estime que dans 18 ans, les avions sur Nantes seront ceux d’aujourd’hui alors que de nouveaux modèles, deux fois moins bruyants, sortent d’ici 2 à 4 ans…
Elle estime qu’il faut pour Nantes des aérogares dix fois plus coûteuses que celles récemment construites ailleurs, tout en admettant que cela se discuterait avec le concessionnaire.
Elle maintient ses hypothèses de croissance du nombre de mouvements alors que la réalité les a de fait démenties : le plan d’exposition au bruit actuel tablait sur 110 000 mouvements à l’horizon 2010 alors que le chiffre réel de 2012 n’est que de 64 000. Et sur les 11 premiers mois de l’année 2013, le nombre de mouvements baisse de 2%...

3- Rappeler la faiblesse du dossier sur le plan environnemental

Les scientifiques (commission spécifique et CNPN) ont souligné l’insuffisance du diagnostic initial et invalidé la méthode de compensation. C’est pourtant sur cette même méthode que l’État entend prendre ses arrêtés. Il n’a d’ailleurs pas l’intention de représenter ses « améliorations » aux mêmes scientifiques, jugés trop sévères sans doute et bien encombrants !
Nous le réaffirmons au nom de la loi sur l’eau et sur la protection des espèces protégées : une zone aussi riche et remarquable que le bocage de NDL, vaste zone humide en tête de deux bassins versants ne doit pas être détruite car elle n’est pas compensable.

Nous  demandons au gouvernement 

  • D’ordonner une expertise technique indépendante des récentes études, celles de la DGAC comme celle du CéDpa, en s’inspirant de ce qui a été fait à Toulouse.
  • De respecter ses propres préconisations sur la protection des zones humides et tout simplement la loi sur l’eau.
  • De reconnaître que l’agriculture sur le secteur de NDL est parfaitement en phase avec les recommandations du Grenelle et qu’il est incompréhensible de vouloir la déstructurer totalement.

 Il en va de sa crédibilité et de l’avenir de notre patrimoine naturel et agricole.

Nous demandons aussi aux politiques et autres « décideurs » locaux de comprendre que leurs mensonges répétés et leurs appels au démarrage des travaux ne font qu’aggraver le fossé qui se creuse chaque jour avec les citoyens, écœurés par la gabegie financière et les petits arrangements entre amis. "


 

o

o     o

 


 

A   S U I V R E ...

 

 

Evelyne Dumont

 

_____ o _____

 

 


 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires