Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ED "Environnement Doëlan"
  • le blog ED "Environnement Doëlan"
  • : L'ENVIRONNEMENT au sens large à Doëlan et au-delà. PAYSAGES, CADRE DE VIE, ECOLOGIE (générale et politique), PATRIMOINES, CULTURE, LOISIRS, VIE LOCALE (économie-social- politique).
  • Contact

AUTRES RUBRIQUES


A VOIR ...
sur la PAGE D'ACCUEIL
colonnes à droite et à gauche :

RUBRIQUES
COMPLEMENTAIRES
- Derniers
  commentaires
-
Liens utiles
- Catégories d'articles
- Agenda : à voir, à faire ...
etc.

Recherche

Archives

30 août 2012 4 30 /08 /août /2012 12:00

Mots-Clefs :

Nucléaire & Démocratie, Economie, Santé … / Ministre Arnaud Montebourg / Chaîne BFM-TV / Emission « Le téléphone sonne » de France-Inter / « Billet de Sophia Aram » dans le « 7/9 » de France Inter / Conférence environnementale / Transition énergétique


 

Doëlan, mercredi 29 août 2012 … et complément le jeudi 30 août

 

 

En préambule

 

On trouvera dans cet article des éléments d’actualités sur le thème du nucléaire … car le sujet devient « chaud » à l’approche de la « Conférence environnementale » promise par le Président François Hollande (14 et 15 septembre 2012).

 

En effet, comme tout le monde (bien qu'avec décalage), j’ai eu connaissance des déclarations faites dimanche soir 26 août sur la chaine BFM-TV  par le nouveau « Ministre du Redressement Productif », M. Arnaud Montebourg : « Le nucléaire une filière d’avenir » …

 

S'agit-il d'un « pavé dans la mare », d'une « provocation », d'une « position responsable » (alors "responsabilité" par rapport à quoi et/ou à qui) … ? Les avis divergent …

 

En tous cas, c’est apparemment un changement de discours de cet élu, célèbre membre du Parti Socialiste candidat à la Présidentielle, si l'on compare avec l'époque de la Primaire PS de Juin 2012 ... une comparaison qui a été faite par plusieurs organes de presse dont "Terra-Eco" et "Smart-Planet" comme on le rapporte ici ...

 

Dans la foulée, on évoque aussi l'émission populaire de France Inter "Le téléphone sonne" (que j'ai entendue directement) animée par Pierre Weil mercredi 29 août, avec ses trois invités "contrastés" (voir plus loin) plus des extraits de commentaires-internet d'auditeurs montrant la relative diversité actuelle de leurs opinions (cela promet pour le débat sur la transition énergique !).

  

On renvoie également à l’écoute du « Billet » de l’humoriste de France Inter  Sophia Aram qui semble bien, le matin du mercredi 29, avoir « taillé un costume à M. Montebourg » ... en terminant par des propos quasi « philosophiques » ... à (ré)entendre.

 

Et l'on termine avec quelques autres références (sites, livre, éditorial) qui, justement, portent à l’approfondissement … bien nécessaire en ce domaine difficile mais essentiel des énergies d'avenir.


 

o

o    o

 

 

M. Montebourg et "le nucléaire filière d'avenir" 

 

 

L'intervention originale de M. Montebourg sur BFM-TV est toujours accessible ... en cherchant bien parmi toutes les vidéos qui se sont accumulées depuis, incluant les réactions d'autres acteurs :

 

051r Montebourg BFM-TV 27-08-12

 

Le site BFM-TV et la déclaration de M. Montebourg du 26-08-2012

sur "le nucléaire est une filière d'avenir"

(cf. Présentation Sophie Hebrard et AFP - Le 27/08/2012 à 7:25)

 

Accès en cliquant ICI

 

La journaliste résume ainsi l'intervention :

 

" Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, a déclaré ce dimanche sur BFMTV que "le nucléaire est une filière d'avenir" tout en reconnaissant qu'il fallait qu'il soit "rééquilibré". "Avec une augmentation continue de la consommation des ménages et industrielle, même en maintenant notre parc de centrales actuel", la question est de savoir "si nous allons continuer à investir", a-t-il affirmé. "Pour ma part, je considère que le nucléaire est une filière d'avenir".

 

 

Par la suite, divers médias ont largement analysé et commenté l'ensemble de la déclaration.

 

Je retiens ici les deux auxquels j'ai le plus vite accédé plus ou moins directement via mes abonnements de "Newsletters" ... plus le site de l'élu qui sert de base aux comparaisons historique :

 

- d'abord "terra-eco.net" ... qui écrit de façon assez "offensive" dans son article du 28 août : 

 

"Le ministre du Redressement productif a rappelé avec virulence sa confiance en l'avenir de la filière nucléaire ce dimanche. Une position qui tranche avec ses discours de candidat lors de la primaire socialiste" ...

 

Voir les détails sur ce site :

 

016r TERRA-ECO-net Montebourg

 

L'article du 28-08-12 "Quand Montebourg appelait à "dépasser le nucléaire"

sur le site de "terra-eco.net"

 

Accès en cliquant ICI

 

 

- ensuite "smartplanet.fr" qui va dans le même sens critique dans un article daté du 29 août :

 

005r Site smart-planete-fr Montebourg

L'article du 29-08-12 "Arnaud Montebourg : le nucléaire, hier "transitoire", aujourd'hui "d'avenir"

sur le site "smartplanet.fr"

 

Accès en cliquant ICI

 

 

- ma vérification des propos de l'époque des Primaires PS ... effectivement, c'est différent !

 

023r Site Montebourg Primaires 2012

 

L'article "Dépasser le nucléaire"

sur le site du candidat aux Primaires Socialistes "Arnaud Montebourg 2012"

 

Accès en cliquant ICI

 

On y lit notamment : 

"Dépasser le nucléaire"

"Nucléaire  : poursuivre ou sortir ? Depuis la catastrophe japonaise, les prises de positions se multiplient. Dans un premier temps, un peu plus de retenue et de compassion n’aurait pas été inutiles face au drame que traverse le peuple japonais. Aujourd’hui, il est légitime et indispensable que le débat démocratique soit mené. Il est clair qu’après cette catastrophe, plus rien ne sera comme avant. Le débat sera long et nous ferions bien de ne pas apporter de réponses trop simples à des questions complexes. Mais ce n’est pas parce le nucléaire est une question stratégique et sensible qu’il faut l’enlever des mains du peuple, comme c’est le cas depuis trop longtemps. Nous n’ignorons rien des enjeux historiques qui entourent le nucléaire : la volonté d’indépendance autant que la recherche de puissance militaire. Autre temps, autres ambitions. Le culte du secret n’est plus tenable dans une société qui entend se réapproprier le pouvoir de choisir."

 

"Le choix du nucléaire doit être un choix consenti par les citoyens. Ce débat, qui doit être le plus large possible, doit être conduit avec sang froid et responsabilité. Il faut évidemment mettre sur la table de la démocratie l’ensemble de la question énergétique  qui ne peut plus se décider dans le champ clos des ministères, des industriels et des militaires. Seul un débat libéré peut rompre le cycle de défiance vis-à-vis de la politique qu’une infantilisation prolongée entretient."

 

"La catastrophe de Fukushima n’est pas un événement isolé. Elle fait suite à différents accidents énergétiques et marées noires (la dernière toucha le Golfe du Mexique en 2010). Elle est surtout le signe que nous sommes devenus des toxicomanes énergétiques de plus en plus dépendants (...)"

 

"C’est pourquoi le mouvement  Des Idées et des Rêves défend la mutation écologique  : une écologie populaire mettant chacun en situation d’être l’acteur de son propre changement de comportement. Ce comportement qu’il faut changer, c’est celui de la surconsommation – dans le domaine de l’énergie comme dans tous les autres (...)".


"(...) Il faut donc hisser notre société par-dessus l’horizon du nucléaire et envisager la suite car le nucléaire est dépassable. Tout ne se fera pas immédiatement, mais il est du rôle des transformateurs d’initier une politique du temps long.

 

1.       La priorité numéro un est la réduction de la demande en énergie qu’elle que soit la source de production. Nous défendons une société de la frugalité heureuse, avec la lutte contre la surconsommation et changement climatique comme cap.
2.      Les efforts de recherche doivent se réorienter massivement vers les énergies renouvelables, les énergies futures, et l’efficacité énergétique.
3.       Il faut à court terme organiser la transition énergétique. A l’horizon de la législature 2012-2017, cela signifie la diminution progressive de la part d’énergie d’origine nucléaire dans le mix énergétique. Il faut donc mettre un   terme au « tout électrique », la conséquence historique du choix du nucléaire.
4.       Notre investissement dans le nucléaire doit être réalisé en multipliant les normes de sécurité (en matière sismique, d’inondation ou de pénurie d’eau). Cette sécurité a un prix, nous devons nous y contraindre. L’audit prévu de nos centrales s’effectue réacteur par réacteur, notamment sur les générations de centrales arrivant en fin de vie, de manière totalement transparente et pluraliste ;
5.       Les projets de recherche sur l’énergie, de type ITER, doivent être sélectionnés selon une analyse transparente de leurs coûts, et de leurs bénéfices possibles dans le temps. En tout état de cause, le nucléaire ne peut être qu’une énergie de transition.
6.       Les politiques publiques de l’énergie doivent être comparées. A l’heure ou la filière photovoltaïque a été détruite par la baisse des tarifs de rachat pour cause d’économie budgétaire, les projets nucléaires en cours (EPR) ne peuvent être exemptés d’évaluation."

 

"Notre pays doit se poser les bonnes questions. Le nucléaire a représenté un moment de notre histoire industrielle. Il faut maintenant préparer la prochaine épopée et pourquoi pas y associer nos fleurons industriels en le faisant muter. C’est un choix de société important et ce n’est que par la démocratie qu’on le tranchera."

 

Le Mouvement "Des Idées et des Rêves", un mouvement rose-vert avec Arnaud Montebourg
 

 

Commentaire personnel : dommage, les perspectives étaient très motivantes  !

 

 

o

o    o

 

 

L'émission de France-Inter du 29-08-2012  "Le Téléphone sonne"

sur le thème "Le nucléaire : une filière d'avenir ?"

 

 

On peut (ré)écouter l'enregistrement en allant sur ce site :

 

055r Fr Inter Tél sonne 29-08-12

 

Photo-montage du site de France-Inter pour "Le Téléphone sonne" du 29-08-12


Accès en cliquant ICI

 

Les trois invités de l'émission animée par Pierre Weill étaient respectivement :

 

- Francis Sorin - Directeur du Pôle Information de la Société Française d'Energie Nucléaire (SFEN)

- Sofia Majnoni - Chargée de campagne nucléaire de Greenpeace France

- Michèle Pappalardo - Membre de la Cour des Comptes en charge du dossier

  sur "Les coûts de la filière électronucléaire"

 

Impressions et remarques personnelles :


- les deux premiers invités cités étaient "conformes à leur "ligne" : pro et anti-nucléaires avec les arguments traditionnels et "cohérents" qui vont avec;


- la 3ème personne était à mes yeux la plus intéressante (pardon pour les autres) en disant calmement ce qu'on sait et aussi, chaque fois que nécessaire, ce qu'on ignore et donc ce qu'il reste à faire sur le point précis des coûts complets de l'électronuclaire ...


- conclusion : si tout le monde procédait ainsi à la fois pour tous les ASPECTS LIES A L'UTILISATION de l'énergie nucléaire  - c'est à dire  pas seulement économique mais aussi scientifique, technique, médical et humain - et de plus pour toutes les AUTRES ENERGIES ... alors oui on avancerait réellement dans un intérêt général "vital" (un mot-clef ?) ! ... mais le veut-on ? ...

 

Remarque : J'ai cherché à en savoir plus sur le "curriculum vitae" de ces trois invités. Le résultat apparaît plus bas (dans la dernière partie intitulée  Et encore quelques références pour tâcher d'approfondir ...).

 

Quant aux questions donc aux intérêts des auditeurs et à leurs avis concernant le nucléaire, on en a une idée en ré-écoutant l'émission mais aussi en lisant les commentaires écrits sur le site de France-Inter avant et après l'émission (leur nombre atteignaient 67 vers 22h00).

 

En voici un petit aperçu où deux auditeurs aux positions "peu convergentes" se répondent :

 

- Anonyme (anonyme),

  mercredi 29 août 2012 à 17:00

 

  Bonjour,

Je suis très surpris par le débat sur le nucléaire. Alors que la planéte est soumise tous les jours à l'augmentation de l'effet de serre du à la production de CO2 (les dernières images du pôle nord le confirment encore) avec des consséquences de pls en plus dramatiques (et des couts prohibitifs : assurances, catastrophes ....), nos écologistes ne parlent que de nucléaire alors que le nucléaire, au contraire, n'a aucun impact sur l'effet de serre. Pourquoi personne ne dit que la Hollande ou l'Allemagne sont les plus gros émetteurs de CO2 en Europe alors qu'ils ont une production d'energie verte vantée par les écologistes ? Les écologistes font perdre toute crédibilité à cette noble cause et tire sur le nucléaire pour des raisons médiatiques. La preuve : personne ne parle de l'effet de serre mais des qu'il s'agit du nucléaire, les médias sont présents. Au vu de l'évolution du monde et des besoins croissants en énergie, le nucléaire est une filière d'avenir mais elle n'est évidement pas la seule ! Bien à vous.

 

- Gildas d'Angers (anonyme) @ Anonyme (anonyme),

  mercredi 29 août 2012 à 19:00

 

   Bonjour,
ou travaillez-vous cher Anonyme? Chez EDF? AREVA?
Halte à cette propagande pro-nucléaire sous prétexte que cette technologie émet peut de CO2!
=> avec la rarefaction du minerai, l'extraction émettra de plus en plus de C02 (car entre autres, on fait tourner à cet effet des centrales à charbon...)
=> les énergies renouvelables n'emettent pas non plus de CO2
Halte au chantage à l'emploi
=> le démentellement et les énergies renouvelables vont créer beaucoup plus d'emplois que le nucléaire aujourd'hui
=> Halte aux riques sanitaires
Même en fonctionnement normal, le cycle du conbustible, rejettent dans l'environnemnt des isotopes radioactifs (par exemple le Trithium) qui ont un impact sur la santé!
=> Halte aux gachis d'argent,
La cours des compte a rendu public le cours du nucléaire 170 millards d'investissement public depuis 1945... Et encore combien pour le démentellement???? Les 19 millards d'EDF semblent bien maigres.

Bref, il n'y pas beaucoup d'avantage à cette technologie si ce n'est de produire du plutonium pour alimenter le nucléaire militaire.

Bien à vous.

PS : je ne m'éclaire pas à la bougie, je suis abonneé à Enercoop, un coopérative de vente de kWh d'origine renouvelable !    

 

o

o    o

 

 

Le "Billet" d'humour de Sophia Aram sur France-Inter le matin du 29 août

à propos du "nucléaire filière d'avenir" de M. Montebourg

 

On peut ré-entendre ce "Billet" sur le site de la radio France-Inter ... et aussi en voir une vidéo :

 

047r Sophia ARAM Fr Inter 29-08-12

  L'enregistrement audio du "Billet de Sophia Aram" sur France-Inter le 29-08-12

"Notre ex beau-frère et le nucléaire"

 

Cliquer ICI


 

006r S Aram Fr Inter Nucléaire   008r S Aram Fr Inter Nucléaire

 

Photos d'extraits de la vidéo "Dailymotion" du "Billet de Sophia Aram"du 29-08-12

où l'humoriste s'adresse à l'invité du jour - le Ministre L. Fabius - et lance des extraits sonores des déclarations de M. Montebourg

 

Cliquer ICI


 

Une partie du "final" du Billet de Sophia Aram :

 

"(...) cela nous donnera le temps d'évoluer, de comprendre que ... d'un point de vue industriel, l'avenir du nucléaire est finalement ... bien plus important que le nôtre !

 

(...) Ainsi on accueillera la prochaine catastrophe d'une manière un peu plus détendue ... ! (...) "

 

 

o

o    o

 

 

Et encore quelques références pour tâcher d'approfondir ...

 

 

1 / Concernant les trois invités de l'émission de Pierre Weill "Le téléphone sonne"

 

      i) Le site "durable-com" présentant une partie "pro-nucléaire" - avec notamment M. Francis Sorin -

d'un dossier général titré "La France peut-elle sortir du nucléaire ?" - cliquer ICI.

 

 

057r Site Durable-com   056r F Sorin SFEN in Durable-com

 

 

... et des données sur la Société Française d'Energie Nucléaire (SFEN) :

 

054r SFEN in MESR   058r Site de la SFEN  

 

Historique de la SFEN (MESR) - cliquer ICI                Le site de la SFEN - cliquer ICI

                                                                                          Voir notamment le

                                                                                                      communiqué " Mais oui, le nucléaire

                                                                                      est une filière d'avenir ! "

 

 

      ii) Une vidéo YouTube d'interview de S. Majnoni et le site de l'Association Greenpeace-France

 

022r S Majnoni Nucléaire 2011   059r Site Greenpeace France  

 

    Vidéo avec S. Majnoni - cliquer ICI                       Site de Greenpeace France - cliquer ICI                                                              

 

 

      iii) La présentation de Mme Pappalardo, le site de la Cour des Comptes et les 2 documents sur "Les coûts de la filière électronucléaire" de Janvier 2012

 

060r Mme Pappalardo CComptes   006r Site de la Cour des Comptes 

 

  Site "Acteurspublics" présentant M. Pappalardo               Site de la Cour des Comptes - cliquer ICI

                            cliquer ICI

 

 

061r RappCC - Coûts du nucléaire 430p   062r Synthèse Rapp CC Nucléaire 24p 

 

Couverture des 2 documents de la Cour des Comptes sur

"Les coûts de la filière électronucléaire" parus en Janvier 2012 :

Rapport complet (430 pages - 3,0 Mo) et Synthèse (24 pages - 137 Ko)


Les coûts de la filière électro nucléaire (PDF, 2,95 MB)

 

Syntheses - Les coûts de la filière électronucléaire (PDF, 137,49 kB) 

 

  

 

2 / L'article récent d'Yves Heuillard paru le 29-08-2012 dans "dd-magazine" sous le titre :

    "Nucléaire : "Rangeons au Panthéon les pionniers de la bombe, les titans du plutonium" ...

     inspiré du livre de ... 1986 de Louis Puiseux "Le crépuscule des atomes".

 

   On y lit en introduction : 

 

"Avec les propos d'Arnaud Montebourg, la querelle nucléaire refait surface. Une vieille querelle dans laquelle le peuple n'a jamais eu la voix au chapitre. Le texte ci-dessous, écrit en 1986, est extrait de l'ouvrage "Le crépuscule des atomes" de Louis Puiseux. Ancien économiste à la direction d'EDF, puissant visionnaire, ses propos sur la question nucléaire, qu'il connaît parfaitement, sont ceux d'un homme libre. En France, "fille ainée de l'atome", la pensée déviante de l'un des esprits les plus brillants de son époque, passe à la trappe. Pourtant, trois décennies plus tard, Louis Puiseux nous éclaire. [Image extraite de notre "Tour de France du nucléaire".

 

007r DD Mag & L Puiseux     014r Présentation Louis Puiseux 

 

     Le site "DDmagazine" - cliquer ICI       Extrait de l'article de Heuillard présentant L. Puiseux

                                                                                               cliquer sur cette image pour l'agrandir

 

 

3 / A voir : la notion de "complexité" chez Edgar Morin 

 

003r E Morin in Decitre

 

Site "Decitre" pour le livre "Edgar Morin, sociologue de la complexité"

cliquer sur cette image pour l'agrandir

 

 

  4/ A voir encore : l'éditorial de Jean-Claude Pierre "L'autre dette" dans Ouest-France

     de ce jeudi 30-08-12 

 

004r Edito Ouest-France JC Pierre 30-08-12

Accès direct

à l'éditorial de J.C. Pierre du 30-08-2012 en version numérique

sur le site du journal Ouest-France

en cliquant ICI

 

 

 

Evelyne Dumont 

______ o _____

 

                                                                              

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Bernard Vignes 31/08/2012 08:23

Effectivement la profession de foi "dépasser le nucléaire" était séduisante.

Mais c'était celle d'un qui ne se voyait pas à l'époque ministre du "Redressement Productif".

Arrivé aux manettes celui ci a du mettre une bonne dose de réalisme dans son idéalisme et prendre en compte notamment :

. la crise de l'automobile et notamment de PSA certainement sous estimée par les socialistes et qui risque d'entrainer un chomage massif dans ce qui était il y a peu un des fleurons de l'industrie
française
. le déficit croissant du commerce extérieur
. la hausse massive du coût de l'énergie, essentiellement importée, à mettre en regard avec le bas cout actuel de l'électricité d'origine nucléaire, qui se maintiendra tant qu'il n'y aura pas à
faire de nouveaux investissements (EPR,..)
. Les 500 000 emplois du nucléaire
. les incertitudes sur les filières éoliennes et photovoltaïques ou les chinois cassent le marché

Compte tenu de tout celà,on peut comprendre les doutes d'un ministre du Redressement Productif qui a tant à redresser d'avoir également à gérer un changement de cap énergétique.

Raison de plus pour en débattre au fond en mettant tous les éléments, pas seulement ceux économiques, sur la table.