Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ED "Environnement Doëlan"
  • le blog ED "Environnement Doëlan"
  • : L'ENVIRONNEMENT au sens large à Doëlan et au-delà. PAYSAGES, CADRE DE VIE, ECOLOGIE (générale et politique), PATRIMOINES, CULTURE, LOISIRS, VIE LOCALE (économie-social- politique).
  • Contact

AUTRES RUBRIQUES


A VOIR ...
sur la PAGE D'ACCUEIL
colonnes à droite et à gauche :

RUBRIQUES
COMPLEMENTAIRES
- Derniers
  commentaires
-
Liens utiles
- Catégories d'articles
- Agenda : à voir, à faire ...
etc.

Recherche

Archives

6 janvier 2012 5 06 /01 /janvier /2012 23:09

 

Mots-clefs :

Biodiversité / Abeilles / Apiculteurs / Maïs OGM / Multinationale Monsanto / Marie-Monique Robin / Monbéqui en Tarn et Garonne …

 

 

A l’époque actuelle, particulièrement, on a souvent vu que pour se faire entendre il ne fallait pas parler « gentiment » mais au contraire faire des « coups médiatiques » point trop violents mais tout de même …

 

Aujourd’hui vendredi 6 janvier 2011, des médias rapportent qu’une centaine d’apiculteurs, souvent en colère mais aussi ayant de l’humour, ont cherché à occuper un centre de la célèbre multinationale Monsanto à … Monbéqui.

 

038r Banderolle Non OGM

 

La vidéo "YouTube/AFP" du 6 janvier 2012

"Une centaine d'apiculteurs occupe un site Monsanto"

montrant leur banderolle

"OGM NON et NON   SAUVONS LES ABEILLES"

 

Dans ce lieu du Tarn et Garonne (on apprend à l’occasion la géographie), en effet, ils ont voulu protester haut et fort contre le « laisser-aller » qui permet à certains de semer encore du maïs OGM alors même que la Cour Européenne l’interdit.

 

Une vidéo « YouTube / AFP » d’1 mn 10 s montre l’un des manifestants qui entre en courant dans les locaux en disant gaiement « Bonjour Monsanto ! » … tout en en transportant une grande ruche pour la déposer sur place …

 

034r Entrée chez Monsanto   040r suite entrée apiculteur 

 

035 install ruche

 

Deux porte-parole du groupe expliquent le problème et disent qu’ils appellent les Pouvoirs Publics – ie le Gouvernement - à interdire absolument le semis et la commercialisation de ce maïs avec OGM (organismes génétiquement modifiés).

 

Ecoutez leur argumentation … C’est intéressant et particulièrement sympathique avec le bel accent qu’on entend (ah l’accent, cela fait … parler … en ces heures de pré-campagne présidentielle … excusez cette pointe d’humour … il s’agit encore de (bio)diversité !).

 

028r Joël Blanc Aveyron   031r Jean Sabench Conf Paysanne

 

Deux représentants des agriculteurs qui manifestent à Monbéqui en Tarn et Garonne

le 6 janvier 2012 contre la culture et la vente de "maïs OG" qui perdurent

malgré l'avis de la Cour Européenne : Joël Blanc et Jean Sabench

 

Vues extraites de la vidéo YouTube/AFP

à voir en accès direct en cliquant sur :

 

http://www.youtube.com/afpfr#p/u/9/L0UVAMgBvJY

 

Pour en savoir plus :

 

1 - Le livre de la journaliste et réalisatrice (prix Albert-Londres en 1995) Marie-Monique Robin : « Le Monde selon Monsanto » - Editions La Découverte, 2008-2009 (ISBN 978-2-7071-5703-4 - 385 pages) … qui a été présenté ainsi à sa sortie par « Télérama » et « Alternatives Economiques » :

 

« Une vaste enquête sur Monsanto : la première de cette envergure à démonter les pratiques pernicieuses de la firme agrochimique, leader mondial des OGM, qui ne cesse d’accroître son emprise sur la planète et contrôle âprement sa communication » - TELERAMA.

 

« La grande valeur de ce travail est de mettre à jour la stratégie employée par cette firme pour imposer ses produits, partout dans le monde, par tous les moyens, au besoin très brutaux (ce que l’auteur nous en apprend est ahurissant), au mépris des risques encourus (fort bien analysés ici) et du scepticisme des consommateurs » - ALTERNATIVES ECONOMIQUE.

 

050r Livre Robin Monsanto  

- Quelques articles du blog ayant déjà parlé des abeilles :

 

19/01/10 - La sauvegarde des abeilles, un détail dans les turbulences du monde ?

16/04/10 - Disparition des abeilles : demain, film de n. Calestrémé à moëlan/mer

24/04/11 - France-inter a rediffusé quand les abeilles ont le bourdon

16/06/11 - Internet et biodiversité : le site « abeillesentinelle.Net »

et le dernier avec un geste important à faire en signant un tract spécial pour la sauvegarde des abeilles

31/12/11 - Action citoyenne « sauvegarde de l’abeille » & news locales

 

   

Evelyne Dumont 

_____ o _____

 


Repost 0
Published by LE BLOG ED - dans Biodiversité - Nature
commenter cet article
31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 17:19

Mots-clefs :

Citoyenneté et Biodiversité / Marché du Bourg de Clohars-Carnoët / Maison de la Presse Rue Lannevain et dédicace d'Isabelle Pivert

 

 

Doëlan-en-Clohars-Carnoët, 31 décembre 2011 ...

 

 

La protection des abeilles ...

 

Hier vendredi, j'ai oublié dans l'article sur le Marché du Bourg de Clohars-Carnoët du 24 décembre (cliquer ICI), de parler du tract que donnait à ses clients quelques jours auparavant l'apicultrice Aurélie Gabaud concernant la "demande de localisation de parcelles de colza Cruiser OSR 2012 en Bretagne", une information tout à fait nécessaire pour la protection des abeilles ...

 

La revoyant au marché de ce matin 31 décembre, je me suis sentie "coupable" car c'est important.

 

Voici donc ce tract (avec une en-tête supplémentaire pour le présent article)... à remplir et renvoyer le plus rapidement possible :

 

376R TRACT SAUV-ABEILLES Déc 2011

 

374 Tract à renvoyer à DRAAF

 

375r Zoom Texte à renvoyer à DRAAF

 

Une version en fichier pdf du tract recto-verso

est accessible pour une impression

en cliquant ICI

 

 

Voir plus bas le rappel d'autres articles de ce blog sur le thème des abeilles (maj 01-01-12)

 

 

 

.... et quelques "news" locales

 

Sur le marché, où il faisait nettement moins beau que la semaine précédente ...

 

369r Marché Clohars-31-12-11


Marché pluvieux au Bourg de Clohars-Carnoët le 31 décembre 2011

 

 

outre l'étal d'Aurélie Gabaud (et d'Eugène Le Guennou + Laurent Brunel),  j'ai fait halte aussi, entre autres, chez Marie Sylvestre ... où un panneau annonçait une pause des ventes jusqu'en avril comme on le voit ci-dessous :

 

371r Stop jusqu'à Avril Marie

 

Pause des ventes annoncée jusqu'en Avril chez Marie Sylvestre, éleveuse-fromagère

 

 

Enfin, une dernière nouvelle qui sera développée dans un autre article : à la Maison de la Presse de la Rue Lannevain, l'auteure et éditrice Isabelle Pivert - par ailleurs habitante du Pouldu et conseillère municipale de Clohars-Carnoët   - dédicaçait son livre récent : "La création de valeur pour l'actionnaire ou la destruction de l'idée démocratique" - 58 pages.

(ISBN :   978-2-84978-037-4 - Septembre 2011 - Editions du Sextant - 185 bis rue Ordener 75018 Paris - 01 42 23 26 54 - www.editionsdusextant.fr)


 

367 Maison Presse et I Pivert

 

A la maison de la Presse de la Rue Lannevain à Clohars-Carnoët,

Isabelle Pivert a dédicacé son dernier livre samedi matin 31 décembre 2011

(autres photos et texte à suivre dans un prochain article)

 

 

A suivre.


 

Autres articles du blog

sur le thème des abeilles ...  (ajout du 01-01-2012) :

 

19 janvier 2010 - La sauvegarde des abeilles, un détail dans les turbulences du monde ?

 

 

16 avril 2010 - Disparition des abeilles : demain, film de n. Calestrémé à moëlan/mer

 

 

24 avril 2011 - France-inter a rediffusé quand les abeilles ont le bourdon

 


TRES BONNE FIN D'ANNEE 2011

... ET PAR AVANCE TRES BONNE ANNEE 2012

AUX LECTEURS ET LECTRICES DU BLOG

 

 

Evelyne Dumont

 

_____ o _____


Repost 0
Published by LE BLOG ED - dans Biodiversité - Nature
commenter cet article
20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 21:41

 


Nous avons le plaisir de transmettre l’information d’une belle randonnée prévue le  :

 

Dimanche 5 juin 2011

 

dans la Baie de Morlaix et les Côtes trégoroises

 

par les associations « Les Amis des Chemins de Ronde » du Finistère ... et du Morbihan (ACR 29 et ACR 56).

 

 

 

Le programme prévu et les modalités d’inscription sont les suivants :

 

054 ACR 29 Affiche programme 5-6-11

 

Pour voir l'affiche en grand

cliquer ICI


 

053 Papillon ACR 29 pour 5-6-11


Ce document est accessible en cliquant ICI

pour une diffusion plus large encore ... à vos amis

 


E. D.

_____ o _____

 

Repost 0
Published by LE BLOG ED - dans Biodiversité - Nature
commenter cet article
24 avril 2011 7 24 /04 /avril /2011 22:05

 

Biodiversité / Relations Apiculture et Agriculture industrielle / Pesticides

 

 

Ce dimanche matin 24 avril 2011, j’écoutais la radio « France Inter » et entends, peu après 9 H, l’annonce de la rediffusion d’une émission de septembre 2009 sur les abeilles et leur disparition, un thème qui m’est cher … comme il l’est sûrement aussi à tout citoyen ayant compris l’importance de la biodiversité pour notre planète et donc pour nous.

 

001-Site Interception France-Inter ABEILLES

Le site internet de France-Inter le 24 avril 2011

présentant l'émission "Interception" en rediffusion

sur le thème "Quand les abeilles ont le bourdon"

 

(ed - 24-04-11)

 

  

 

Notons qu'on pouvait déjà voir l'importance "officielle" de ce thème en 2007 sur le site gouvernemental « Le Portail de la science » dans un article intitulé « Le déclin des populations d’abeilles et ses conséquences » :

 

« Les conséquences de la disparition des abeilles pourraient être catastrophiques. En effet, la reproduction de plus de 80 % des espèces végétales dans le monde dépend directement des insectes pollinisateurs (principalement des abeilles et dans une moindre mesure des guêpes, papillons, mouches…). Les abeilles assurent donc la survie de ces espèces et de tout le cortège de vie sauvage qui leur est associé (oiseaux, rongeurs, mammifères…).


Plus précisément, la plupart des cultures fruitières (pommes, cerises, fraises…), légumières (courgettes, tomates, poivrons, choux…), oléagineuses (colza, tournesol) ou protéagineuses (féverole) dépendent des abeilles pour se reproduire. Les autres plantes cultivées (notamment les céréales comme le blé, le maïs et le riz) dispersent leur pollen grâce à l’action du vent, de la pluie… Rapportée au tonnage, c’est 35% de la production mondiale de nourriture qui est menacée par la raréfaction des abeilles.


Sur le plan économique, il apparaît que l’impact des pollinisateurs est considérable puisqu’il représente environ 10% du chiffre d’affaire de l’ensemble de l’agriculture au niveau mondial. Aux États-Unis, ce marché a été évalué à environ 15 milliards de dollars par an. »


Quant aux causes, elles étaient, à cette époque, évoquées ainsi :  

 

« Plusieurs causes pourraient expliquer la diminution dramatique des populations d’abeilles : les infections parasitaires (Nosema cerana, Varroa destructor) ou virales (Israeli Acute Paralysis Virus) des populations, la présence de pesticides dans l’environnement des ruches ou au sein des espèces butinées, la pollution des écosystèmes par des substances toxiques, la réduction de la taille des habitats (qui défavorise le brassage génétique en isolant les populations), la raréfaction des plantes qui fournissent nectar et pollen, la compétition avec des espèces invasives, les changements climatiques... Il est peu probable qu’une seule cause explique le phénomène, les chercheurs penchent plutôt pour la synergie d’un ensemble de petites perturbations d’ampleur unitaire faible. »

 

 

L’émission « Interception » sur « France Inter » du 24-04-11

 

Je n’avais pas eu l’occasion d’écouter la 1ère version de 2009. Heureuse idée que cette re-diffusion : je n’ai pas été déçue.

 

En effet, les intervenants étaient variés et, aspect frappant, ils parlaient quasiment tous calmement avec visiblement un esprit d’ouverture concernant ce problème gravissime de la disparition des abeilles dont on sait qu’il met régulièrement en cause d’autres secteurs, notamment celui des agriculteurs quand ils emploient certains produits pour traiter les cultures … et des industriels vendant ces produits … d’où d’inévitables conflits et polémiques. On pense par exemple aux pesticides célèbres : « Gaucho », « Cruiser », etc.

 

Les phrases sont souvent apparues « apaisantes » quant aux discussions à poursuivre et développer entre apiculteurs et agriculteurs

 

Pourquoi cette rediffusion décidée par les journalistes d’ « Interception », Lionel Thompson et Pascal Dervieux ? L’explication est donnée ainsi sur le site de la radio :


« Le printemps marque la reprise de la production de miel pour les apiculteurs. Interception rediffuse cette semaine un reportage sur la mortalité anormalement élevée des abeilles, constatée depuis au moins une quinzaine d’années maintenant sur toute la planète, et dont s’est récemment alerté l’Onu. La France est, elle aussi, confrontée à cette surmortalité des abeilles. Les spécialistes estiment qu’une quarantaine de dangers guettent les ruchers : pesticides, ondes électromagnétiques, parasites...

L’Europe n’a pas encore connu les catastrophes constatées en 2007 aux Etats-Unis, où 90% des populations d’abeilles de certains Etats avaient été détruites, mais la situation est alarmante.

Bixente Vrignon avait enquêté en 2009 dans le sud-ouest de la France. Il y avait constaté la forte inquiétude de quelques uns de ces 1 760 professionnels de la ruche. Leurs inquiétudes restent d’actualité : la mortalité des abeilles s’est encore élevé à 27% en France l’an dernier, contre 23% en 2009. Or si les abeilles venaient à disparaître, c’est tout l’environnement de la planète qui serait bouleversé, car elles jouent un rôle essentiel et irremplaçable dans la reproduction de nombreuses plantes. Notre avenir dépend aussi en partie du leur. »


 

Sur ce même site de France-Inter, on trouve une documentation intéressante :

 

- un diaporama de 28 vues d’apiculteurs à l’œuvre et de ruches qui défilent sur un fond sonore constitués d’extraits des entretiens faits avec les professionnels :

 

102 Vidéo Fr Inter ABEILLES 24-04-11

 

111 ruches     115 apiculteur et ruche    

 

130 abeilles et miel

 

Aperçu des vues du diaporama-vidéo téléchargeable sur France-Inter le 24-04-11

"Apiculteurs à l'oeuvre - (c) RF / Eric Damaggio

 

On peut ré-écouter l'émission le jour-même, ou bien en archives durant 180 jours

et aussi la "podcaster (… à condition d’avoir le logiciel ad hoc).

 

 

  - une liste de 8 livres consacrés à l’apiculture, dont 3 au moins ont, a priori, retenu notre attention … pour de futures lectures :

  

   Maurice Chaudière "Apiculture alternative" aux Editions Le Décaèdre (2003).

 

  Henri Clément "L'abeille, sentinelle de l'environnement" aux Editions Alternatives (2009)

 

  Vincent Tardieu "L'étrange silence des abeilles : enquête sur un déclin inquiétant" aux Editions Belin (2009).

 

 

  - une liste de 14 liens internet vers des sites d'origines variées liés à l'apiculture, plus ou moins réservés aux professionnels

 

Leur survol m'a fait retenir 5 d'entre eux (Voir leurs références plus bas dans "Pour en savoir plus").

 

   

 

Et les abeilles à Clohars-Carnoët ?

 

 

En Bretagne en général et dans notre commune de Clohars-Carnoët en particulier, on sait que les apiculteurs amateurs et professionnels sont en nombre significatif … au point d’ailleurs d’avoir suscité un débat au Conseil Régional de Bretagne en Octobre 2010 face au problème de mortalité des abeilles, ici comme ailleurs (voir le lien plus bas).

 

Le souci de cette mortalité des abeilles, nous l’avons bien perçu en écoutant notre jeune et charmante apicultrice locale présente sur le marché du Bourg de Clohars le dimanche : Aurélie Gabaud.

 

A ce sujet, une anecdote qui date du mois de février  :

 

J’étais devant son étal commun avec l’agriculteur bio M. Eugène Le Guennou du Grand Léty  pour la vente de fruits et légumes et le miel – sous diverses formes - et m’apprêtais à faire peser par elle divers produits ….

Brusquement, je la vois quitter l’étal, venir au milieu du marché et se baisser pour ramasser quelque chose … Quoi ? Elle me montre dans sa main une abeille et m’explique (si ma mémoire est bonne) que l’insecte doit être fatiguée, qu’elle s’est peut-être égarée … Elle veut la mettre un peu à l’abri … mais finalement l’abeille repart !

Admiration devant cette attention précise et ce réflexe de soin immédiat pour une « partenaire » …  Et comme j’avais à la main mon petit Canon numérique, j’ai fait une photo, une seule puisque l’abeille a vite disparu !

 

033 R Aurélie-Abeille 26-02-11


Une abeille en péril ramassée par une apicultrice de Clohars-Carnoët ...

 

(ed - 26-02-11)

 

 

On voit ci-dessous la variété des productions que l’on peut acheter à notre « apicultrice préférée » (mille excuses pour les autres !) :

 

010 Aurélie Gabaud marché

 

004 r Les miels d'Aurélie 19-02-11

 

013 r Délices au miel

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'apicultrice Aurélie Gabaud et ses produits

sur le Marché du Bourg de Clohars-Carnoët en Février 2011

 

(ed - 19-02-11)

   

 

Pour en savoir plus :

 

1)      Le site de l’émission « Interception » sur « France-Inter » - Cliquer ICI.

    

2)      Document du Débat au Conseil Régional de Bretagne sur la mortalité des abeilles

         Cliquer ICI.

 

3)      Les 5 liens retenus dans ceux indiqués par l’émission « Interception » :

 

                - "Réseau Biodiversité pour les Abeilles » - qui rassemble des apiculteurs, des agriculteurs et des organisations professionnelles et a le soutien d’entreprises du secteur. Son site offre trois espaces d’informations sur la diversité d’actions possibles en faveur des insectes pollinisateurs et de la biodiversité : espace apiculteurs, espace agriculteurs et espace grand public - Cliquer ICI.


- "Plan abeille pour une filière apicole durable » : plan gouvernemental (Ministère de l’Agriculture) datant de 2009, sur la base du « Rapport au Premier Ministre du Député Martial SADDIER (auteur de l’ouvrage « Les abeilles et les pollinisateurs sauvages » paru à La Documentation Française) – Cliquer ICI.

 

                  - « Terre d’abeilles », association créée en 2002 et parrainée par Jean-Marie Pelt (Président de l’Institut Européen d’Ecologie) – Cliquer ICI.

 

                  - "Le peuple des abeilles", site du photographe Eric Tourneret - avec d’étonnantes photos prises au microscope à balayage électronique …. Beauté et pédagogie réunies grâce aux commentaires précis des actions de la vie quotidienne des abeilles jeunes et adultes sous chaque photos du stock qu’offre le site.

M a g n i f i q u e !  F a b u l e u x ! – Cliquer ICI.

 

                 - "L'étrange silence des abeilles",  site du journaliste et écrivain scientifique Vincent Tardieu - Cliquer ICI.

   

 

4)      Les précédents articles de ce blog s’intéressant aux abeilles :

               Disparition des abeilles : demain, film de n. Calestrémé à moëlan/mer

               La sauvegarde des abeilles, un détail dans les turbulences du monde ?

     

  

Evelyne Dumont

 

_____ o _____

 

Repost 0
Published by LE BLOG ED - dans Biodiversité - Nature
commenter cet article
7 janvier 2011 5 07 /01 /janvier /2011 12:00

 

Nature / Ciel / Eclipse de soleil / GR 34 / Côte à falaises de Doëlan / Libre expression

 

 

(Janvier 2011 : Ce blog tourne un peu au « ralenti » … provisoirement. ED)

 

 

Lundi 3 janvier, je découvre dans la presse qu’une éclipse « partielle » de soleil est prévue le lendemain … (voir notamment Ouest-France  en cliquant ICI).

 

A priori, si on le peut, on ne manque pas un tel évènement naturel et impressionnant 

J’avais déjà regardé l’éclipse « totale » de soleil du 11 août 1999, à l’époque à Reims. Ce fut « sidérant » pour les nombreuses personnes rassemblées dans le Parc Léo Lagrange quand la "nuit" a "traversé" en peu de temps le paysage ... Pourquoi ce rassemblement inhabituel de mon voisinage de l'époque ? Pour mieux voir … et peut-être aussi pour partager collectivement cet exceptionnel évènement de vie. Il s’agissait en effet de la dernière éclipse du genre pour le 20ième siècle et le millénaire d’après les spécialistes
(voir les références plus bas). 

 

 Pour mémoire :

- Les éclipses solaires se produisent à la nouvelle Lune, lorsque la Terre passe dans le cône d'ombre ou le cône de pénombre de la Lune, qui s'interpose entre elle et les rayons du Soleil. D'où un masquage total ou partiel de ce dernier.

- Lorsque la Terre ne fait que passer dans la pénombre de la Lune, il y éclipse partielle. Le disque solaire semble alors "grignoté par la Lune", sans être complètement occulté (pour en savoir plus, voir des liens en bas d'article).

 

 

Mardi 4 janvier 2011, donc, j’étais dans la belle Bretagne, à Doëlan rive gauche, bien décidée à photographier l’évènement, et ceci à partir du sentier côtier GR 34 pour une vision bien dégagée vers le Sud Est …

 

Hélas, mille fois hélas, il y avait des nuages assez nombreux quand je suis arrivée peu après 09 H 30 ... (l'éclipse devait être visible en France entre 9 H et 10 H 35 selon les régions).

 

Je scrutais le ciel avec prudence, me souvenant des consignes médiatiques sur les dangers d’une fixation directe du soleil, même dans le cas présent … Où est donc cette éclipse ?

 

En l’occurrence, le ciel était étrange de plusieurs côtés, avec diverses bandes nuageuses  et des couleurs contrastées inhabituelles … Rien que pour cela, déjà, j’étais contente de faire fonctionner le petit appareil photo numérique : fixer de nouvelle manière les points de vue sur l’Anse et la Pointe de Port-Blanc tellement appréciées … et aussi sur l’Ile de Groix assez « fantomatique » dans ce contexte. Un vrai plaisir. Seul regret, l’appareil n’était pas adapté à ce spectacle, car trop sommairement réglé et sans filtres …

 

Je présente tout de même le résultat pour le ciel « doëlannais » et « groisillon » et même quasi-lorientais au loin, en souhaitant qu'il suscite intérêt et contentement.

 

Ces vues locales sont complétées par des documents collectés sur le Net montrant  concrètement l’éclipse en différents différents lieux de France et de l’Etranger : ils sont issus du site du quotidien régional "Le Télégramme" et du site d'actualité scientifique et environnementale "Maxisciences".

 

 

 

A la recherche de l'éclipse partielle de soleil sur le GR 34 à Doëlan ...

 

   

Les quatre premières photos en vue "panoramique" depuis le GR 34 en regardant vers le Sud-Est ont été faites entre 9 H 45 et 9 H 49 ... Trop tard, par rapport à l'arrivée des bandes nuageuses ... ? Une promeneuse-joggeuse à qui je confiais ma  quête d'éclipse a gentiment répondu que le ciel était dégagé peu avant ... mais qu'elle n'avait pas fait attention au soleil !  Bien dommage ...

 

 

018 rr Eclipse Doëlan GR 34 09H45 le 04-01-11

 

024 rr où éclipse Calvaire-Groix 09H47 R

 

031 r calvaire-éclipse 09H48

 

034 rr suite 09H49 réel

 

Quatre photos depuis la côte à falaises de Doëlan rive gauche

à la recherche de l'éclipse partielle de soleil du 4 janvier 2011

 

(photos ED)

 

J'ai alors exploré davantage la vision du Calvaire de la Pointe de Port-Blanc sur fond de soleil levant spécial .. et, du côté Sud-Ouest, les deux balises d'entrée du Port de Doëlan surmontées d'un ciel gris et bleuté un peu étonnant ...

 

044 r Calvaire à 09H57   Le calvaire de la Pte de Port-Blanc à Doëlan RG

 

048 r Calvaire-ciel 09H58

 

020 rrr 2 balises

 

Les deux balises d'entrée du Port de Doëlan le 4 janvier 2011 vers 9 H 45 - (ed)

 

 

Dernière tentative pour apercevoir cette éclipse au Sud-Est au cas où les nuages se seraient dissipés, en vain ... Mais j 'aime cette simple vue du Calvaire et de l'Ile de Groix "fantomatique" au loin avec les légers dégradés du ciel gris-jaune-bleu

 

 

058 r à 11H03

 

Le calvaire de la Pointe de Port-Blanc à Doëlan RG et l'Ile de Groix au loin

le 4 janvier 2011, jour d'une éclipse de soleil plus que discrète ...  - (ed)

 

 

 

 L'éclipse de soleil "en majesté" sur le site du journal Le Télégramme ... 

 

 

Le site internet du Télégramme offrait dans son article du 5 janvier "Ciel. Discrète éclipse solaire" un lien vers un diaporama de photos dues à Cyril Frionnet et  Eugène Le Droff :

 

010 r Télégramme Eclipse 1 253 r Télégram Cyril Frionnet

 

Photo par Cyril Frionnet de l'éclipse solaire du 04-01-11 à Saint-Brieuc

sur le site du journal Le Télégramme le 5 janvier


 

250 r Télégram Eclipse Le Droff 252 r Télégram Eclipse Le Droff

 

Photos d'Eugène Le Droff de l'éclipse solaire du 04-01-11

sur le site du journal Le Télégramme le 5 janvier

 

  

 ... et sur le site "Maxisciences" 

 

 

Où l'éclipse est montrée en France et à l'Etranger, par exemple au Pakistan, en Hongrie, à Niort ... (pour plus de détails, aller sur "Maxisciences" en cliquant ICI).

 

003 R Maxisciences Eclipse-Pakistan

 

L'éclipse au Pakistan sur le site "Maxisciences"

 

 

012 RR Maxisc Eclipse en Hongrie         013 RR Maxisc Eclipse Niort 

 

Photos de l''éclipse solaire partielle du 04-01-11 en Hongrie et en France à Niort

sur le site internet de "Maxisciences"

 

 

 A noter qu'en France on ne pourra voir une nouvelle éclipse "partielle" de soleil qu'en ... 2059 ... et pour une éclipse "totale" de soleil il faudra attendre 2081 ... (cf. le site "astrosurf" - cliquer ICI).

 

Ca fait vraiment loin, même pour de futur-e-s centenaires ...

 

 

 

Quant au mot "éclipse", on sait qu'il a plusieurs sens. Le temps me manque pour faire un peu d'humour à ce sujet ! A voir ...

 

 

Pour en savoir plus sur toutes les éclipses (soleil, lune), voir par exemple :


- le site "astrosurf" en cliquant ICI;

- le site  "lepithec" en cliquant ICI.

 

 

Evelyne Dumont

 

_____ o _____

 

 

Repost 0
Published by LE BLOG ED - dans Biodiversité - Nature
commenter cet article
11 décembre 2010 6 11 /12 /décembre /2010 23:56

 

Biodiversité / Nature / Arboriculture / Patrimoines / Variétés de pommes

 

 

Nous poursuivons le reportage dédié à notre visite à la Fête d’automne 2010 à Kernault sur la commune de Mellac le dimanche 17 octobre 2010 (voir le 1er article du 12-11-10 sur les pommiers en cliquant ICI). 

 

(Remarque pour nos fidèles lecteurs-lectrices : d'autres thèmes "sensibles" dans l'actualité récente - aux plans général et local - ne sont ni oubliés ni négligés  mais le temps  nous manque dans l'immédiat pour les traiter de façon approfondie. On poursuit donc la vie du blog avec les articles déjà entamés en "brouillons").

 

Cette fois il s’agit de faire partager le plaisir d’admirer une « immensité » de pommes diverses aux noms inconnus pour le non spécialiste, tantôt  exprimés en breton et tantôt en français.


Concrètement c’est exactement 112 variétés de pommes que nous avons regardées … et photographiées … réparties sur six grandes tables disposées face au bâtiment principal du Manoir de Kernault dans la grande cour, dont on trouvera plus bas des échantillons.

 

Et nous en avons parlé un peu avec le passionné de ces fruits qui les avait rassemblés et renseignait gaiement et savamment le public qui le questionnait : Jean-Pierre Roullaud, fondateur et gestionnaire du verger conservatoire d’Arzano et  président de l’Association Arborepom.

 

Dans un entretien avec la journaliste de Ouest-France Béatrice Griensinger, J.P. Roullaud dit notamment que "chercher des pommes rares, est une enquête qui lui plait bien".  En effet, "quand on s'occupe de la pomme, on s'occupe aussi de sociologie, d'éthnologie. Avec la pomme, il y a de l'affectif. Elle est liée à l'homme et à l'histoire" (voir l'article de Ouest-France du 16 octobre 2010 en cliquant ICI - patience : 1,18 Mo à télécharger).

 

 

 

Des tables thématiques de variétés de pommes

 

Cinq des tables illustraient quatre catégories de pommes : deux tables de « pommes à couteau » et trois tables de « pommes à cidre » divisées en « acidulées », « douces » et « amères et douces-amères ».

 

La sixième table détaillait trois variétés de pommes et, surtout, lançait activement un "Avis de recherche" pour l'une d'elles : la "Drap d 'or de Bretagne" ... (voir plus bas).

 

 

 

039 r Manoir et pom à couteau

 

Devant le Manoir, la 1ère des six tables de variétés de pommes

présentées par le Domaine de Kernault et l'Arborepom d'Arzano

à la Fête d'Automne 2010

(ed - 17-10-10)

 

 

Les « pommes à couteau » ...

 

Quelques noms connus mais beaucoup d'autres étranges ou amusants tels que : Reinette baumann, Pigeon rose d'été, Grise de saintonge, Reine des reinettes, Tillet, Coeur de boeuf, Calville blanche ...

 

  062 r zoom Tabl pom couteau    065 r Reinette beaumann    067 r Pigeon rose d'été    074 Grise de Saintonge  


 079 r Reine des reinettes       080 Tillet       081 r Coeur de boeuf    082 r Calville blanche

 

 

et aussi : Grand Alexandre, Dessus du paillé, Ru galand, Coat plom, Belle fille aigre, Calville rouge d'été, Poul poche, Belle de boskoop ...

 

090 rr 2e table de pom à couteau    092 r grand Alexandre    095 r 4 pom Dessus du paillé    098 r-Ru galand

 

103 r Coat plom    105 r Calville R d'été Belle fille aigre    109 r Poul poche     111 r Belle de boskoop


 

Les "pommes à cidre" ...

 

dont des "acidulées" telles que : Guillevic, Carabine, Petit jaune, Margueilt coz et Rouget de Dol ...

 

115 r 3e Table p à cidre acidulées


 

119 r Cinq pom Guillevic         120 r 4 pom Carabine         121 r Petit jaune 

 

                        125 r Margueilt coz         128 r Rouget de Dol 

 

 

... des "douces" : Dous glas, Ty ponch petite, Avaloù belein, Dous moën, Dous bloc'hic, Fouesnant guen, Grise dieppoise, Trojen hir ...

 

130 r 4e Tabl p à cidre douces

 

131 r Six Dous glas   132 r Ty ponch petite  133 r Avalou belein  134 r Dous moën

 

136 r Dous bloc'hic  144 r 9 Fouesnant guen  149 r grise dieppoise  151 r Trojen hir

 

 

... et des "amères et douces amères" avec par exemple : Leur gorec, Pen du, Kermerrien,  Amère saint jacques, Fréquin rouge, Michelig, etc.

158 r 5e tab p à ci amères et d-amères

 

 

163 r Leur gorec  170 r Pen du  165 rr Kermerrien

 

174 r Amère saint jacques  169 r Fréquin rouge  178 r Michelig

 

 

 

Le stand de "partage d'expérience"

 

Les visiteurs qui s'approchaient des tables regardaient souvent avec beaucoup d'attention les variétés ... et n'hésitaient pas à dialoguer de façon très conviviale comme j'ai pu l'expérimenter.

 

On pouvait aussi se renseigner avec précision sous le petit stand vert où Jean-Pierre Roullaud oeuvrait ...

 

 

185 r Les 5 Tabl-gens-explic

 

 

187 r Pano explic pom    190 r Arberom explique 

 

204-r Stand Arberopom anim et gens

 

Jean-Pierre Roullaud de l'Arborepom d'Arzano partageant son expérience

avec les visiteurs à la Fête d'automne de Kernault 2010

 

 

 

L'avis de recherche pour la pomme "Drap d'or de Bretagne" ...

 

Une sixième table à part des autres présentait trois variétés de pommes avec des fiches techniques détaillées établies par l'Association "Les Mordus de la pomme" ... et pour l'une d'elle lançait un "AVIS DE RECHERCHE" ...

 

202 r Public sur Tables expo pom

 

199 r Zoom des 5 Teint Frais      194 r zoom sur les 7 bric'h kannig

 

200 r HAUT FICHE Teint Frais     195 r HAUT FICHE Bric'h Kannig

 

Photos des variétés de pommes " Teint frais" et "Bric'h kannig"

exposées à la Fête d'Automne 2010 de Kernault

avec des fiches techniques diffusées par l'Association "Les mordus de la pomme"

 

 

 197 r Détail La Drap d'or

 

"Avis de recherche" pour la pomme "Drap d'or de Bretagne"

lancé à la Fête d'Automne 2010 au Manoir de Kernault

 

(ed - 17-10-2010)

 

 

Et les pommes de Clohars-Carnoët ? ...

 

Immédiatement, je pense à la fois au Verger de Pen ar Ster près duquel je suis repassée hier, pour le plaisir des yeux et pour comparer l'état des pommiers avec les précédentes visites photographiques : j'y ai aperçu quelques miniscules petites pommes restées accrochées malgré l'avancée de la saison ... et aussi au marché du Bourg où j'ai acheté récemment encore des pommes "tombées au sol" vendues à petit prix mais bien bonnes sur le stand commun d'Eugène Le Guennou  du Petit Léty et d'Aurélie Gabaud notre apicultrice préférée !

 

Dans les deux cas, je n'ai pas connaissance des variétés de pommes exploitées ... Il faudra  se pencher sur la question ...

 

064 Autre pomme oubliée

 

066 Pommes restées à terre

 

Pommes "oubliées" au Verger de Pen ar Ster à Clohars-Carnoët en décembre ...

 

(ed -  11-12-2010)

 

 

  008 Pommes tombées à terre Petit Léty   109 R Stand d'Eugène et Aurélie  

 

Parmi les pommes vendues, celles "tombées au sol" à petit prix mais bien bonnes,

sur le stand d'Eugène Le Guennou et Aurélie Gabaud

au marché du bourg de Clohars-Carnoët

 

(ed les 11-12-10 et 31-07-10)

 

 

Pour en savoir plus …

 

- Présentation du Manoir de Kernault sur le site "Tourisme-Bretagne.com" - Cliquer ICI.

 

- Vidéo  "Visite au verger de la biodiversité : les 120 pommiers d'Arzano" sur le site de l'Agence Bretagne Presse - Cliquer ICI.

 

- Le site PO'MUM et son article "Décrire une pomme" pour "initier les néophytes - cliquer ICI.

 

- Un autre site particulièrement riche en informations pour le non-spécialiste, celui de Michel Mannheim "Les Pommes de nos Vergers" qui offre à la fois 400 fiches de variétés de pommes, un glossaire et une bibliographie - cliquer ICI.

 

- Liste des vergers conservatoires en France - Cliquer ICI.


- Le site de l'Association "Les Mordus de la Pomme" - cliquer ICI.

 

- Les cordonnées de l'Association "Les amis de Kernault" - Cliquer ICI.

 

 

 

A suivre un autre article :

Fête d’automne 2010 à Kernault (3) :

fabrication du pain au levain et du cidre

    

Evelyne Dumont

_____ o _____


Repost 0
Published by LE BLOG ED - dans Biodiversité - Nature
commenter cet article
12 novembre 2010 5 12 /11 /novembre /2010 16:00

 

Biodiversité / Nature / Culture / Patrimoines

 

 

Mots-clefs :

abeilles arborepom - asineriechampignons - chandelles à la cire d’abeilleschouchencidrecoccinelles - compostage de déchetsconfitures - greffage de pommiersinsectes - jardinage au naturel - lait d’ânesse - légumes d’automne - mammifères de Bretagnemiel - paillage naturel - pain au levainpommespommiersvariétés de pommes - verger de pommes (et aussi : paniers en osier, ferrage des chevaux, purin d’ortie … seulement aperçus dans notre visite).

 

 

C’était le dimanche 17 octobre 2010 …

 

Nous l’avions noté en lisant la presse quelques jours avant : « Fête d’automne 2010 au Manoir de Kernault » ... la 5ème édition (la 1ère pour nous !).

 

C'était déjà l'assurance d'un grand plaisir que d'aller dans la commune voisine de Mellac pour revoir ce beau manoir avec son vaste parc, et, « cerise sur le gâteau », le programme d’animations était vraiment très motivant ...


On aura une idée de la richesse des thèmes abordés dans cette fête d’automne en voyant la liste des mots-clefs que nous avons rassemblés plus haut.

 

Evidemment, nous n’avons pas pu approfondir tout ce qui était présenté. Mais les "repères" sont pris qui concernent à la fois l'écologie, le patrimoine, etc. … Autant en faire profiter les lecteurs-lectrices du blog qui n’avaient pas pu se rendre là-bas le 17 octobre … ou offrir des traces photographiques pour les autres. Car naturellement notre petit appareil photo numérique était du voyage, en vue d’un nouveau reportage d’amateure !


Notre programme personnel était d’abord d’écouter le matin l’animateur d’un « rendez-vous technique sur le greffage et l’entretien des pommiers » puis de découvrir l’après-midi l’exposition en plein air  des variétés de pommes réalisée avec l’Arborepom d’Arzano ainsi que les nombreux stands (et des « coins de jeux » pour les jeunes enfants) parsemés alentour dans le but affiché des organisateurs de pouvoir « faire des rencontres, partager expériences et savoir-faire, faire de nouvelles découvertes, acheter ou simplement s’amuser … ».

 

Compte tenu de la quantité et la diversité des choses à montrer et commenter, on prévoit une série d’environ 3 ou 4 articles sur cette "Fête d'automne à Kernault" …  

 

 002 Pano entrée Kernault

 

002 Pano entrée Kernault

L’affiche « Fête d’automne 17 octobre 2010 »

à l’entrée du Domaine de Kernault à Mellac

 

(Photo ed – 17-10-10)

 

 

Le Domaine de Kernault : manoir et parc 

 

 

Pour mémoire, le Manoir de Kernault date du 15e siècle. ll est depuis 1990 la propriété du Département du Finistère et a été classé Monument historique en 1991.

 

Une des notices le concernant signale notamment qu'il "reste fidèle à sa vocation rurale à travers un domaine de 30 hectares qui se découvre en toutes saisons" et par ailleurs que "chevaux de trait bretons, vaches écossaises, moutons d'Ouessant, contribuent à l'entretien du parc dans le souci d'une gestion écologique (...). Le bois du jardin, le bois du chemin de ronde, le bois des serpents ailés, les vergers conservatoires de pommiers à cidre, le vivier ou les prairies se découvrent au coeur d'une nature préservée". On lit aussi que "Le manoir de Kernault fait partie de l’EPCC « Chemins du patrimoine en Finistère » depuis 2006. Sa programmation culturelle fait écho aux premiers collecteurs de traditions orales, étant au cœur du territoire exploré par Théodore Hersart de la Villemarqué, l’auteur du Barzaz-Breiz. Il accueille le Centre de Recherche et de Documentation sur la Littérature Orale, antenne de l’Université de Bretagne Occidentale à Brest" (cf. le site "Chemins du patrimoine en Finistère - cliquer ICI).  

 

 

M-003 Aperçu à l'entrée du Domaine de Kernault   M-004 r Manoir de Kernault
 

Aperçu du parc à l'entrée du domaine de Kernault                          

 

M-039 rR Manoir   M-376 Manoir Kernault


Trois vues de la façade principale du Manoir de Kernault

 

M-009 Verger de pommiers du manoir   M-032 r Pommes à ram

 

Les vergers de pommiers à Kernault

 

(Photos ed - 17-10-10)

 

 

 

La matinée de « rendez-vous technique greffage de pommiers »

 

Ce rendez-vous était surtout destiné aux « initiés » … Je ne l’étais pas mais aspirais à en savoir plus sur les pommiers avec quelqu’un du métier … Un coup de fil et mon inscription a été acceptée.

 

Trois heures durant, Mickaël Pont – spécialiste en arboriculture biologique et producteur  - a passionné notre groupe de 28 personnes en apportant de nombreuses connaissances avec simplicité et grande écoute de nos interrogations pratiques.

 

On n'a pas la prétention d'en faire ici un résumé exacte. On se contentera de citer  un ouvrage de référence accessible conseillé par notre animateur (sauf erreur) : "Fruitiers  au jardin bio. Arbres et arbustes" par Alain Pontoppidan aux Editions Terres Vivantes (2007).


 

036 R 2 Gr pomm anim cheval

Le groupe du "Rendez-vous du matin : Visite technique des vergers conservatoires de Kernault"

avec Mickaël Pont à la "Fête d'automne 2010"

 

 

013 r Animateur bras en haut          015 r animateur mimant position branches 

 

018 Démo pommier          017 r Démonstration pommier 

 

008 r Pommiers et animaux          026 Démo arbre penché car gd         

 

Ci-dessus, photos où l'animateur Mickaël Pont mime la position montante ou descendante des branches, soulignant la nécessité d'aérer l'arbre avec des coupes judicieuses et de lui donner de la lumière pour éviter qu'il ne s'incline ...ou décline ...

 

Contact : Mickaël Pont - Verger à La Roche Maurice (près de Landerneau) - Tél : 06 27 52 61 88.

 

 

 

L'après-midi : les variétés de pommes exposées à Kernault

avec l’Arborepom d’Arzano

 

 

040 r 3 Bâtim-Table pom

 

Une des tables d'expositions de variétés de pommes

à la "Fête d'automne 2010 de Kernault"

 

 

Face au manoir, on pouvait découvrir pas moins de 6 tables en plein air totalisant plus de 100 variétés de pommes dites "à couteau", "à cidre acidulées", "à cidre douces", "à cidre amères et douces amères" et en parler avec Jean-Pierre Roullaud de l'Arborepom d'Arzano ...

 

 

A suivre

dans le prochain article :

 

Fête d’automne 2010 à Kernault (2) : Les variétés de pommes ...

 

 

 

 

 

  Evelyne Dumont

 

_____ o _____

 

 

Repost 0
Published by LE BLOG ED - dans Biodiversité - Nature
commenter cet article
4 novembre 2010 4 04 /11 /novembre /2010 23:17

 

Biodiversité / Photographie

 

 

Au loin nous avons reçu un message amical avec deux photos d’oiseaux de Christian Gerome.

Une nouvelle illustration de la biodiversité si plaisante dans nos contrées bretonnes : une aigrette et une mouette.

Nous les partageons volontiers.

 

 

MG aigrette-web

 

  

 

MG aigrette-web

 

 Une aigrette

 

Photo de Christian Gerome - Novembre 2010

 

 

 

 

mouette-aux-pieds-rouges-web 

 

Une mouette-aux-pieds-rouges

 

Photo de Christian Gerome - Novembre 2010

 

 

 

E.D.

 

_____ o _____

 

 

Repost 0
Published by LE BLOG ED - dans Biodiversité - Nature
commenter cet article
31 octobre 2010 7 31 /10 /octobre /2010 20:05

 

Dimanche 31 octobre 2010 (20 H)

 

 

En préambule

 

On sait que 2010 avait été décrétée « Année internationale de la biodiversité » par l’Organisation des Nations Unies (ONU), les medias en ayant régulièrement parlé pendant des mois … avec un regain de communication ces jours-ci à l’occasion de la Conférence de Nagoya au Japon.


 

003 Logo Conf Nagoya

 

Logo de la Conférence de Nagoya au Japon du 18 au 29 octobre 2010

"COP 10 - Convention sur la diversité biologique"

 

 

Pourquoi cette « Année internationale 2010  de la biodiversité » ?  Pour que l’élan donné à la conférence appelée « Sommet de la Terre de Rio » - organisée par la même ONU en juin 1992 à Rio de Janeiro au Brésil - ne soit pas perdu.

 

En effet, en 1992 les dirigeants de 172 pays s’étaient mis d’accord sur « l’urgence à intervenir pour assurer le développement durable de la planète ». Pour se faire, ils avaient à la fois « adopté trois grands textes » et « ouvert à la signature deux conventions ayant force d’obligation ».

 

Les trois grands textes étaient : l’Agenda 21, la Déclaration de Rio sur l’environnement et le développement et des Principes pour la gestion durable des Forêts.

 

Quant aux deux conventions, elles visaient à « prévenir les changements climatiques (…) et la disparition d’espèces biologiquement diverses », l’une et l’autre ayant été signées sur place par les représentants de 150 des 172 pays (cf. détails dans les références indiquées plus bas).

 

 

C’est l’une de ces deux conventions, la « Convention sur la diversité biologique (CDB) » qui était en jeu du 18 au 29 octobre 2010 à Nagoya au Japon pour une « Dixième Conférence des Parties » appelée « COP10 ».

 

On le voit : un vrai festival de sigles … et aussi un festival de réunions internationales qu’on voudrait fructueuses en termes de rapport qualité-prix, si on nous permet cette expression venue de la « base citoyenne » ! 

 

Il est vrai que les questions sont complexes en raison d’intérêts fréquemment contradictoires. Alors essayons de voir cela de plus près.

 

 
« Biodiversité : 2010, une année pour rien ? »

  

L’interrogation ci-dessus servait de titre à l’éditorial du quotidien Ouest-France publié le 18 octobre 2010, c’est-à-dire le jour de l’ouverture de la Conférence de Nagoya.

 

Le journaliste qui l’a rédigé, Serge Poirot, y rend compte d’un entretien avec Robert Barbault, chercheur en écologie et directeur du Département Écologie et gestion de la biodiversité au Muséum national d'histoire naturelle.

 

Pour ce dernier, «  En 2010 la biodiversité va toujours aussi mal. On n’a pas tenu les engagements pris (…). On a toujours la même proportion d'espèces menacées d'extinction : un tiers des amphibiens, un quart des mammifères, un cinquième des oiseaux... Les pressions - déforestation, urbanisation, pollutions agricoles, surpêche... - n'ont pas diminué. S'y ajoutent les effets du réchauffement climatique ».

 

Et de juger : « Si on s'en tient là, le bilan est très négatif. Mais il y a eu, quand même, une mobilisation, une effervescence. Si la mobilisation se poursuit, on peut transformer cette insatisfaction en quelque chose de prometteur. La dégradation de la biodiversité est un phénomène de longue haleine... ».

 

Quant au « plus préoccupant » selon lui, « C'est la dégradation des forêts tropicales et des récifs coralliens. Cela va entraîner des modifications climatiques, sociales, économiques. Que des espèces disparaissent, c'est non seulement une catastrophe en termes économiques, mais moralement, ça veut dire qu'on a un comportement de prédateurs cupides, qu'on est prêts à tout. L'érosion de la biodiversité nous parle de nous, de la façon dont nous nous comportons. La vie dure depuis 4 milliards » …

 

(pour lire tout l’entretien, cliquer ICI).

 

 

Pour mémoire, les objectifs qu'avait fixé la "CDB" pour l'année 2010 était les suivantes :

  • renforcer la prise de conscience des citoyens sur l’importance de sauvegarder la biodiversité ainsi que sur les menaces qui pèsent sur elle ;
  • sensibiliser l’opinion à propos des réalisations déjà menées à bien par les communautés et les gouvernements pour sauvegarder la biodiversité ;
  • encourager les personnes, les organisations et les gouvernements à prendre les mesures immédiates nécessaires pour stopper la perte de biodiversité ;
  • promouvoir des solutions innovantes pour réduire les menaces envers la biodiversité ;
  • initier un dialogue entre les parties prenantes au sujet des mesures à prendre pour la période post-2010.

(cf. extrait du site du MEEDDM – cliquer ICI)

 


Alors qu’en est-il des nouvelles mobilisations pour l’avenir, dans le cadre de la Conférence de Nagoya ?

 

 

La Conférence de Nagoya … et ce qu’il faut  en penser 

   

On trouve dès à présent des comptes rendus officiels de Nagoya sous forme de deux « dépêches » du Service d’information des Nations Unies sur le site « Centre d’actualités de l’ONU » :

 

-  « Nagoya : un traité international sur le partage des ressources génétiques » - cliquer ICI

-  « Nagoya : nouveau plan stratégique pour lutter contre la perte de biodiversité » - cliquer ICI

 


Quant aux médias et spécialistes divers, leurs jugements sont encore peu nombreux. Il est vrai que c’est le week-end … Nous avons déjà noté des réactions diversifiées.

 

Du côté positif, voir :

 

les journalistes d’Euronews » pour lesquels Nagoya a permis « un accord historique ambitieux pour la protection de la biodiversité » et fait « retrouver le sourire après le cinglant échec de Copenhague » ;


 voir leur site qui diffuse une belle vidéo (1 mn 02) avec ce commentaire : «La stratégie en 20 points, ratifiée par tous les participants, à l’exception notable des Etats-Unis, prévoit, à l’horizon 2020, de limiter au maximum la disparition des espèces. Ainsi, 17% de la surface totale des terres seront désormais protégés contre 13% actuellement, et 10% de la surface totale des mers, contre 1% aujourd’hui. L’accord prévoit par ailleurs une meilleure répartition des bénéfices de l’exploitation des patrimoines naturels. Une disposition favorable aux pays en développement et du sud de la planète où sont justement situées la majorité des ressources de la planète » (cliquer ICI);


      les membres de France Nature Environnement * pour lesquels « La dixième

            Conférence des Parties (COP 10) à la Convention sur la Diversité Biologique (CDB)

            a finalement débouché sur un accord global, après une dernière journée marathon.

            La communauté internationale s’est fixée une nouvelle feuille de route pour la

           biodiversité et FNE ne peut que s’en réjouir» (plus de détail en cliquant ICI).

 

         * France Nature Environnement (FNE) est une fédération qui rassemble près de 3000 associations de

         protection de la nature et de l’environnement en France métropolitaine et en Outre-mer. Elle est reconnue

         d’utilité publique depuis 1976.

 

Du côté négatif, la professeure en sciences de la vie et la terre, Liliane Arnaud-Soubie, décrit sur le site « Le Web Pédagogique » « un triste bilan » car « en synthèse, une fois encore des accords sont pris … mais le plus difficile reste à faire : continuer à mettre en pratique et faire vivre les décisions pour garantir l’avenir de la Planète".

 

             Voir ce site qui montre aussi une vidéo originale d’une présentatrice à Nagoya s’exprimant en langue japonaise sous titrée en anglais (cliquer ICI).  

          Rajouté le 01-11-10 :

          La vidéo est due à "You tube" (c) - accès direct en cliquant ICI.

 


La biodiversité : à expliquer, protéger, admirer … et photographier ! 

               

Pour atteindre tous ces buts – expliquer, protéger, admirer ... et photographier la biodiversité, les moyens disponibles sont nombreux.


On en souligne ici deux au niveau local, sans exhaustivité donc, et en toute subjectivité :

 

 - le site de Bretagne Vivante – section de Quimperlé – cliquer ICI 

 - un nouveau site de photos découvert récemment, celui du quimperlois Yann EOG : on y trouve notamment 180 photos d’insectes, 80 d’oiseaux, 12 d’autres animaux, 110 de fleurs … - cliquer ICI

 

… plus le site que vous regardez en ce moment, quand par exemple des amis internautes envoient eux aussi des photos d’animaux et de plantes !

 

 

En conclusion ?

 

L’après Nagoya : une affaire à suivre …

 

 


Pour en savoir plus :

 

Bienvenue aux Nations Unies (UN) en plusieurs langues : cliquer ICI.

 

Le site « Convention sur la diversité biologique » (CDB) en plusieurs langues : cliquer ICI.
Avec le communiqué de presse final du 29-10-10 ... fort concis ! : cliquer ICI.

 

Ministère de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement Durable et de la Mer (MEEDDM) : cliquer ICI.

Et son  "Portail de l’Année internationale de la biodiversité » : cliquer ICI.
 

 

    

Evelyne Dumont

 

_____ o _____

Repost 0
Published by LE BLOG ED - dans Biodiversité - Nature
commenter cet article
27 juillet 2010 2 27 /07 /juillet /2010 10:37

 

 

Biodiversité / Pesticides / Photographie / Libre expression

 

 

En pleine rédaction de comptes rendus très sérieux sur le PADD cloharsien, mon ordinateur produit un son caractéristique : un message électronique vient d’arriver …

 

Tiens, c’est l’ami Christian qui envoie une pièce jointe macrophotographique : un nouvel  insecte mais lequel ? Une guêpe peut-être ?

 

En tous cas, l’animal semble se lancer avec détermination - et précaution ? - à l’assaut d’une partie de fleur : une fleur de la passion était-il annoncé. C’est un peu provocant, non ? C’est surtout magnifique et surprenant cet ensemble de couleurs aux variations de bleu, de jaune …


 

insecte et fleur de la passion CG 24-07-10

 

 

insecte et fleur de la passion CG 24-07-10

 

Un syrphe et une fleur de la passion

 

photographiés par Christian Gerome (Juillet 2010)


 

Alors quel est le nom exact ?

 

Deux heures après j’avais la réponse un brin humoristique, le photographe s’étant lancé dans une recherche sur internet : « pour le nom de la « mouche », voir  http://www.lanature.fr/insecte/le-syrphe-17.html

 

Une fois connectée à ce site intitulé « Nature et Jardin bio », j’ai lu qu’il s’agissait d’un Syrphe, insecte de l’ordre des diptère qui ressemble à une minuscule guêpe.

 

Certes, il est « banal ». On le trouve partout en France mais l’intéressant à retenir c’est qu’il est très précieux pour les jardiniers.

 

En effet, si on favorise son cycle, à l’âge adulte, il se nourrit de pollen et de nectar, contribuant ainsi à la pollinisation.

 

Ainsi, il est une « bonne alternative aux produits chimiques ».

 

Et le site de rappeler :

 

« L'arrêt des traitements pesticides et l'implantation de végétaux florifères (vivaces) sont le commencement d'une lutte biologique. Soyez patients ! ».

 

 

 

Vive la communication numérique !

 

 

E. Dumont avec C. Gerome

 


Repost 0
Published by Doëlan Clohars Environnement (DCE) - dans Biodiversité - Nature
commenter cet article