Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ED "Environnement Doëlan"
  • le blog ED "Environnement Doëlan"
  • : L'ENVIRONNEMENT au sens large à Doëlan et au-delà. PAYSAGES, CADRE DE VIE, ECOLOGIE (générale et politique), PATRIMOINES, CULTURE, LOISIRS, VIE LOCALE (économie-social- politique).
  • Contact

AUTRES RUBRIQUES


A VOIR ...
sur la PAGE D'ACCUEIL
colonnes à droite et à gauche :

RUBRIQUES
COMPLEMENTAIRES
- Derniers
  commentaires
-
Liens utiles
- Catégories d'articles
- Agenda : à voir, à faire ...
etc.

Recherche

Archives

25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 12:50

 

Mots-clefs:

Energie nucléaire / Accident de Fukushima (Japon)  / EPR de Flamanville (Manche - France)

 

 

Mercredi 24 août 2011 au soir ...

 

 

Sur le nucléaire, sujet ô combien sensible quand on s’intéresse au développement « durable et solidaire », je reçois quantité d’articles grâce à des abonnements aux « Newsletters » de sites variés généraux ou spécialisés.

 

Aujourd’hui particulièrement, dans la masse d'articles, c’est le « yoyo » : du pour, du contre … 

 

Triste situation pour nous les citoyens « non professionnels de ce secteur » qui devront pourtant être sérieusement « éclairés » quand le choix démocratique sur l’avenir de cette énergie nucléaire sera officiellement lancé … car il le sera un jour. C’est la raison même.

 

En attendant, voyez deux articles assez brefs … tout en contraste : « rassurant » (?) pour l’un … assurément « interpellant » - technologiquement autant que financièrement - pour l’autre.

 

 

1er article « pseudo-rassurant » dans « L’Usine Nouvelle » …

 

" Le MIT tire les leçons de Fukushima "

Le 24 août 2011 par Ludovic Dupin

 

013 Usine Nouvelle MIT & leçons sur Fukushima Août 2011

Photo du site de "L'Usine Nouvelle" et l'article de Ludovic Dupin du 24-08-11

 

Des extraits de l’article :


« Le Massachusetts Institute of Technology a étudié l’accident de la centrale japonaise. Ses chercheurs estiment que la catastrophe ne doit pas mettre fin à l’exploitation du nucléaire civil.


(…) Selon les neuf auteurs, la situation dans la centrale japonaise a été aggravée par les retards pris dans l’activation de valves de sûreté, l’injection d’eau dans les cœurs des réacteurs et la ventilation des bâtiments de confinement.

Pour autant, les chercheurs américains ne pointent pas du doigt une erreur humaine ou la lenteur de la chaîne de décision (…).


Pour ce qui est des mesures à prendre, le NSE indique que les générateurs de secours doivent être entreposés en deux lieux séparés. L’un en hauteur pour éviter des inondations, l’autre en profondeur pour se prémunir de crash d’avion. Les auteurs préconisent également (…).


Le rapport critique, par ailleurs, les décisions de certains gouvernements qui ont décidé d’annuler ou de retarder des projets de réacteurs. "La radioactivité disséminée a été importante et certains travailleurs ont reçu des doses significatives mais les risques sanitaires pour eux et la population générale devraient être négligeables. En réalité, aucun mort n’est survenu ou n’est attendu des suites de l’accident", explique Jacopo Buongiorno, l’auteur principal du rapport (…).


(…) Jacopo Buongiorno assure : "Si vous avez un accident de voiture, vous n’arrêtez pas de conduire, mais vous en tirez des leçons. Dans ce cas, l’accident correspond à un arbre qui serait tombé sur la voiture. La voiture n’y est pour rien."


Et le journaliste de conclure (mis en caractères gras par nous) :


« Le MIT, avocat du nucléaire et des autorités japonaises ? »


 

Pour lire l’article complet, cliquer ICI.

 

 

o

 

o          o


 

2e article « interpellant » dans « Le Journal de l’Environnement » …

 

" Le chantier de l’EPR de Flamanville de nouveau critiqué par l’ASN "

Le 24 août 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg

 

 

012 J de l'Environnement EPR Flamanville 24-08-11

 

Photo du site du "Journal de l'environnement" (JDLE)

et l'article de Valéry Laramée de Tannenberg du 24-08-11


 Des extraits de l’article :


« Des «écarts» et «faiblesses» ont été constatés lors d'une inspection du site de construction du réacteur EPR de Flamanville selon l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) qui a demandé à EDF de «faire des efforts importants pour démontrer la qualité de la construction».


A l'issue de «l'inspection de revue», permettant un examen approfondi, effectuée entre le 1er mars et le 13 mai, Jean-Luc Lachaume, directeur général adjoint de l'ASN, fait état de «13 constats d'écart» dans une lettre adressée à la direction d'EDF (…).

 

(…) l'ASN estime qu'EDF devra faire des efforts importants pour démontrer la qualité finale de Flamanville 3», relève Jean-Luc Lachaume, selon cette missive publiée sur le site de l'ASN (…).

 

Les «principales faiblesses relevées par les inspecteurs» portent sur (…).

 

Sur ces systèmes, «l'ASN a demandé à EDF qu'aucune action irréversible ne soit engagée avant que la qualité de la fabrication de ces matériels n'ait été démontrée», déclare Thomas Houdré, directeur des centrales nucléaires au sein de l'ASN.

 

«EDF ne peut pas monter ces systèmes-là sur le chantier de Flamanville avant d'avoir apporté l'ensemble des garanties que la qualité était assurée», ajoute-t-il.

 

Sans avoir jusqu'à présent répondu complètement à la lettre de suite de l'ASN, EDF a déjà «apporté des réponses partielles», notamment en «démontrant la qualité» de la réalisation des accumulateurs RIS, précise Thomas Houdré.

 

Annoncé en juillet, le retard de deux ans supplémentaires pour la mise en service de l'EPR de Flamanville -désormais prévue en 2016- est dû à la conjonction des audits décidés après la catastrophe de Fukushima, de deux accidents mortels sur le chantier et du mauvais temps qui a ralenti la construction cet hiver, explique une porte-parole de l’électricien semi-public.

 

Le mois dernier, EDF avait revu en nette hausse la facture de son premier EPR, dont il estime désormais le coût à 6 milliards d'euros, près du double des estimations initiales, qui prévoyaient également une mise en service dès 2012.

 

Le groupe Bouygues, chargé du gros œuvre à Flamanville, n'a pas souhaité faire de commentaire. Sollicité, Areva n'a pas donné suite."


 

Pour lire l’article complet, cliquer ICI.


 

o

 

o          o

 

Pour en savoir plus :

 

-          Le rapport complet (23 pages en anglais ! …) sur l’accident de Fukushima publié par le Nuclear Science and Engineering (NSE), l’un des départements du Massachusetts Institute of Technology (MIT) : cliquer ICI.

 

-          Le site de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) : cliquer ICI.

 

-          Le site d’EDF – Electricité de France – qui présente la Centrale de Flamanville : cliquer ICI.

 

-          Une autre présentation de l’EPR de Flamanville  sur le site du Groupe BASF en Allemagne (« le groupe le plus important sur le marché de la chimie du bâtiment et des travaux publics ») : cliquer ICI.

 

-          Le site du Groupe Bouygues « chargé du gros œuvre à Flamanville » : cliquer ICI.

 

-          Le site du Groupe AREVA : cliquer ICI.

 

 

o

 

o          o

               

Post-scriptum :

 

Le blog est un peu « endormi » ces jours-ci, mais les brouillons d’articles murissent doucement sur plusieurs thèmes divers … A suivre.

 

 

Evelyne Dumont 

_____ o _____

 

 

Repost 0
11 août 2011 4 11 /08 /août /2011 22:45

 

Mots-clefs :

Energie nucléaire / E.D.F. / Les sous-traitants d’EDF pour le nucléaire

 

 

Jeudi soir 11 août 2011 …  Libre expression …

 

 

Tiens, une nouvelle « Newsletter » du site « Maxisciences » est arrivée sur l’ordinateur … avec en « Une » la photo de la Centrale nucléaire de Bugey dans l’Ain … et ce titre d’article :

 

« Des gravats radioactifs évacués par erreur

de la centrale nucléaire du Bugey »


 

204 Maxisciences Gravats radioactifs Bugey 11-08-11

 

Photo du site "Maxisciences" et la Une avec l'article du 11-08-11

sur la centrale nucléaire de Bugey

 

Accès à l'article en cliquant ICI


 

 

 

On y apprend que ces gravats qui « avaient été détectés comme radioactifs » … ont été mardi matin « déversés dans une carrière, avant d’être récupérés puis rapportés à la centrale mercredi » ....


Le journaliste ajoute : « C'est un incident qui ne va pas redorer le blason du secteur du nucléaire (…) » et enchaine en évoquant EDF … dont il met le sigle en surbrillance pour renvoyer aux liens d’articles précédents qui parlaient des projets de M. Proglio,  nouveau « patron optimiste » d’EDF, des questions de sous-traitance, etc.

 

La sous-traitance à EDF et précisément évoquée par un internaute qui s’interroge ainsi dans la rubrique "commentaires" de l’article :


« Pourquoi et comment peut-on charger des gravats d'une centrale nucléaire pour les acheminer à la décharge et dire que tout cela a été fait par erreur ? Chez EDF, il y a tant de sous-traitances que la cohésion risque d'être affectée » … En souhaitant que ce ne soit pas le cas en ce qui concerne la sécurité ... » (« Gromeo » le 11-08-11 à 18H27).


On est d’accord  avec le souhait !


Quant à se sentir « en sécurité … A lire les articles des liens fournis, ce n’est pas totalement garanti ! A moins que les positions aient sérieusement évolué depuis ces publications de mai et juin dernier …


Voir notamment :


Henri Proglio garde le cap nucléaire et voit grand pour EDF


EDF veut être la référence mondiale d’ici 2020


Nucléaire: comment EDF forme-t-il ses sous-traitants ?


A suivre de près …

 

 

 

Pour en savoir plus ...

 

sur la centrale nucléaire de Bugey ... ou d'autres en France,

aller par exemple sur ce site en cliquant  ICI :

 

205 Un site sur les Centrales nucléaires en France

 

 

 

 

 

Evelyne Dumont

_____ o _____

 

Repost 0
26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 22:27

 

Mots-clefs

Nucléaire / Accident à Fukushima au Japon / Information des citoyens "du monde"

 

 

Fukushima, le nucléaire …. « circulez, y’a rien à voir » … ! ?

 

D’après l’un des fidèles lecteurs du blog, sûrement pas.

 

Cet internaute, spécialiste d’arts martiaux et admirateur du peuple japonais et sa culture, m’envoie à l’instant l’information d’un article du site « Rue 89 » consacré encore à cet « accident nucléaire » apparu le 11  mars 2011 et submergé entre temps par la succession d’autres évènements qui font la « une » des médias, de façon plus ou moins justifiée dans la période récente …

 

… à au moins  deux exceptions notables dirais-je, au plan «humain » : 1) la famine en Afrique (évitable si l’on y regarde de près) ; 2) les 76 citoyens norvégiens assassinés par l’un d’entre eux, le comble (mais explicable aussi en y regardant de près).

 

Il ne faut pas qu’on oublie Fukushima.

 

On doit analyser totalement cet évènement pour faire les choix d’avenir.

 

Le Japon n'est pas la France ? Certes, mais ce sont deux grandes "puissances" censées appliquer des régimes politiques dits "démocratiques" ...

 

C’est pourquoi je me fais volontiers le relais de la vidéo ci-dessous ... et signale des extraits de l'article publié le 26 juillet 2011 sur le site d'informations "Rue 89".

 

043r Site Rue 89 Vidéo Fukushima 26-07-11

 

  Le témoignage d'un habitant de Tokyo

sur le site d'informations "Rue 89" le 26 juillet 2011

concernant les suites de l'accident nucléaire de Fukushima

 

 

 

Le "chapeau" de l'article

 

"Plus de quatre mois après le séisme de magnitude 9 et l'accident de la centrale nucléaire de Fukushima, la situation n'est pas maîtrisée, et elle apparaît même bien pire que prévu (certains experts l'annoncent pire que Tchernobyl)."

 

 

Des extraits du témoignage

 

"Je vis à Tokyo, depuis près d'un an, et la gestion de la catastrophe par le gouvernement japonais me révolte. Mais, comme la majorité des Japonais que je connais, je ne dis rien, parce que ça fait trop peur de penser à ça tous les jours. C'est plus simple quand on ne sait pas.

Cependant, un soir, j'ai vu cette vidéo. Je suis écœurée, c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase".

 

 

La vidéo amateure sur "You Tube"

 

Elle est présentée ainsi par Rue 89  (après avoir été mise à jour avec un sous-titrage en français) :

 

"Il s'agit d'une réunion entre des habitants de Fukushima et un envoyé du gouvernement japonais, qui a eu lieu le 19 juillet. C'est en japonais, sous-titré (fidèlement) en anglais et en français : ce qu'il leur dit, en gros, c'est qu'il n'est pas de son ressort de savoir s'ils ont le droit de vivre dans une zone sûre. Le gouvernement n'évacuera pas davantage ceux qui le demandent. Lorsqu'on lui demande de prendre des échantillons d'urine des enfants de Fukushima pour faire des analyses, il part, sans dire un mot. Un mur.

Pourquoi cette histoire d'urine ? Les écoles de Fukushima ont rouvert dès début avril, malgré des pétitions locales relayées par des associations internationales, et la démission du conseiller du Premier ministre, qui s'y opposait. Résultat, quand on a fait des analyses d'urines des enfants de la région, elles comportaient des matériaux radioactifs (...)".

 

 

002 Titre vidéo You Tube Fukushima 16-07-11    004 Dans la salle question

 

006 droits des habitants de Fukushima    012 Honte à vous  

 

 

044r Vidéo You Tube Fukushima sur Rue 89

 

 

Accès à l'article du site "Rue 89" et la vidéo

 

CLIQUER ICI

 

 

 

  Evelyne Dumont

    _____ o _____

 


Repost 0
13 juillet 2011 3 13 /07 /juillet /2011 13:10

 

 

Mots-clefs

Le Blog de Fanch / Centrales nucléaires / Fukushima au Japon / Avenir du nucléaire en France et dans le monde / Internet

 

Voir en fin d'article

une mise à jour du 13-07-11 à 22 H 30 (Extrait du journal Le Monde du jour)

 

 

En préambule

 

   

 Ce blog s’était-il « assoupi » depuis le dernier article du 1er juillet ?

 

En réalité, les notes écrites pour de prochains articles s’accumulent … mais d’autres priorités que le blog se sont imposées ces temps-ci. C’est la vie.

 

Cependant, ce matin, je n’ai pas résisté en recevant l’annonce d’un nouvel article d’un autre blog auquel je suis abonnée et qui est dédié à « l’environnement, la nature, le jardinage, les randonnées, la biodiversité et les loisirs » : « le blog de Fanch ».

 

Qu’il parle de « Fukushima », donc de « nucléaire », n’était pas habituel même si ses marques d’engagement écologique sont nombreuses. C’était donc intrigant. Et puis le thème m’intéresse "fondamentalement", bien sûr (voir l’article publié dès l’annonce de la catastrophe le 11 mars 2011  "Environnement & nucléaire une actualité qui repose questions" - cliquer ICI).

 

Alors j’ai regardé cette longue vidéo "choc" de 14 minutes 10, sidérée de n’en avoir pas eu connaissance plus tôt puisqu’elle date du 15 juin 2011 (il paraît qu'elle aurait été "effacée" un temps ... - voir le site Maxisciences cité plus bas). Et j'ai voulu la faire partager à ceux qui ne l'auraient pas encore vue.

 

En la regardant à votre tour (si vous ne l'avez pas déjà fait précocement) serez-vous de mon avis : il y a là un « parler vrai » - ou "franc-parler" -  impressionnant (faisant "choc") qui tient au son de la voix (et à la grande liberté du vocabulaire !) aux mimiques du visage et au regard … ainsi qu'au contenu concret, précis, sur les évènements que cet homme – un  "père de famille français installé à Tokyo depuis 10 ans" – vit sur place : émotion et raisonnement mêlés (un « parler vrai »  ... ou alors quel comédien extraordinaire !).

 

Et ce parler-vrai nous interpelle, s’il en était encore besoin, à propos de l’avenir du nucléaire.

 

En ces temps de pré-campagne présidentielle, certains parlent de « remettre l’humain au centre de la politique, de l’économie, etc. ».

 

Voilà une occasion ... qui passe une nouvelle fois par le précieux réseau internet, diffuseur fantastique d'informations ... à trier bien sûr.

 

 

Quelques photos de la vidéo You Tube sur Le Blog de Fanch


 

226 r Blog Fanch & Vidéo Fukushima

  L'article "Fukushima : message d'un père de famille"

publié le 13 juillet 2011 sur "Le Blog de Fanch"

 

 

 

204 You Tube via Fanch Début vidéo

Le début de la vidéo-choc de "You Tube" créée le 15 juin 2011

et intitulée "Fukushima : message d'un père de famille"


 

205 L'indignation, la colère    L'indignation, la colère ...


 

206 la révolte  207 le raisonnement

La révolte ...                                                                                    Le raisonnement ...

 

208 l'argumentation 

L'argumentation des pro-nucléaires démontée ...       

 

 

212 l'appel  218 la gravité 

 

L'appel vibrant à ses concitoyens français ...           Et son air grave à la fin de la vidéo ...                                                                                  

 

Accès à cet article du "Blog de Fanch" : cliquer ICI

 

 

En complément …

 

 

Après avoir visionné le document, j’ai cherché à en savoir plus sur son origine et sa diffusion.


J’ai seulement trouvé deux citations : l’une sur le site du journal « Libération » et l’autre sur le site « Maxisciences » … auquel je suis abonnée ... mais je n’avais pas vu passer cette information.

   

Voir l’article "Le Japon au chevet des travailleurs de Fukushima" par Sylvestre Huet dans "Libération" daté du 27 juin 2011 en cliquant ICI.

 

Voir l'article-Vidéo "Fukushima : Message d'un père de famille Français au Japon"  publié le 18 juin 2011 sur le site "Maxisciences" en cliquant ICI.

 

 

Mise à jour du 13-07-11 à 22 H 30

 

 

Les articles sur Fukushima et les problèmes du nucléaire sont en nombre considérable ces temps-ci.

Ce soir, nous avons vu sur le site du journal "'Le Monde", un article de Philippe PONS, correspondant du journal à Tokyo daté du 14/07/11 (habituel décalage de date) intitulé :

 

" Japon : Fukushima a accentué la crise de confiance "

 

dont on a sélectionné quelques passages particulièrement intéressants :

 

 

 

"A  partir des années 1960, le Japon de l'expansion s'est lancé tête baissée dans une croissance exponentielle en prenant des risques énormes pour sa population (...).

 

Mais l'état d'esprit des pollueurs d'hier et des opérateurs nucléaires d'aujourd'hui est-il si éloigné par leur non-respect du principe de précaution et de primauté de la santé des populations ? Délibéré et cynique dans le cas des pollueurs. Insuffisamment pris en compte dans celui des opérateurs nucléaires. Peut-être. Mais, dans les deux cas, la rentabilité à court terme est passée avant les principes de sécurité à long terme. Tepco, opérateur de la centrale de Fukushima, n'est pas seul en cause : tous ses homologues à travers l'Archipel agissent de la même manière.

 

On aurait tort, pour autant, de faire de la catastrophe de Fukushima un problème spécifique au Japon : les carences politiques, la collusion entre l'administration et les intérêts privés, ont accentué le trait. Quelle que soit l'option - nucléaire ou non -, la question est valable partout : doit-on laisser la gestion du nucléaire à des entreprises privées dont la logique est par définition la rentabilité ? Si c'est le cas, de quels moyens l'Etat, supposé  défendre les intérêts de la communauté, se dote-t-il pour les  contraindre à respecter  ladite "responsabilité sociale de l'entreprise".

 

A cet impératif renforcement du contrôle par l'Etat s'ajoutent des choix : "Les Japonais sont placés devant un dilemme : continuer à suivre aveuglément l'élite au pouvoir , avec les risques qui sont devenus une réalité, ou bien opter pour un développement durable. Ils ne peuvent  avoir les deux en même temps", fait valoir Andrew DeWitt, professeur d'économie politique à l'université Rikkyo à Tokyo (...).

 

La photo de l'article :

 

022 Article du Monde daté 14-07-11

 

Pour lire l'article complet sur le site "Le Monde.fr"

cliquer ICI

 

 

Evelyne Dumont

 

_____ o _____

 


Repost 0
18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 14:16

 

 

Déchets nucléaires / Responsabilités vis-à-vis des générations futures


 

Voir plus bas la mise à jour sur "Débat et référendum" ce 18-05-11 à 16H30

 

 

J’apprends ce matin la sortie aujourd’hui même en France d’un film à la fois documentaire et de science-fiction :

« Into Eternity » du réalisateur Michael Madsen

 

qui a reçu le « Grand Prix du Festival international du film d’Environnement » lors de la 28e Edition tenue du  24 au 30 novembre 2010 au Cinéma « La Pagode » à Paris.

 

 

021 Film Into Eternity sur Maxisciences

 

Le site "Maxisciences" qui présente le film documentaire et de science-fiction "Into Eternity"

de Michael Madsen qui sort en France le 18 mai 2011

 

 

Après lecture de l’article qui lui est consacré sur le site « Maxisciences » et visionnement de la « bande annonce », qu’on me permette cette expression triviale : « les bras m’en tombent » (humour !).

 

De quoi s’agit-il ?

 

C’est, dit Maxisciences, « une plongée dans le vif d’un projet de stockage permanent de déchets nucléaires à Onkalo en Finlande … dont la construction a commencé dans les années 1970 et se poursuit … pour s’achever avant 2100 ».

Concrètement, « un immense dédale de tunnels souterrains est creusé dans la roche à 500 mètres de profondeurs … pour abriter les déches nucléaires en question pendant au moins 100 000 ans »  …

 

« Une durée qui amène de nombreuses questions » lit-on encore sur Maxisciences !

 

A tout le moins …

 

A cet égard on lira avec intérêt, sur un autre site exploré ensuite, « cinemovies.fr » :

 

-    la fiche technique du film – qui est jugé « réussi » par ce magazine de cinéma ;

 

-   un résumé de son contenu avec des précisions telles que la localisation du lieu – Olkiluoto à environ 300 km au nord-ouest d’Helsinki – et le fait qu’il y a collaboration entre les autorités nucléaires finlandaises et suédoises … la Suède prévoyant une installation similaire mais sans en avoir encore commencé les travaux ;

 

-    le commentaire d’un sociologue chargé de recherche au CNRS - Yannick Barthe - dont on extrait ces lignes :

 

«  Comment affronter la temporalité vertigineuse des déchets nucléaires ? Comment se protéger de ces matières dangereuses pendant des milliers d’années ? Longtemps hantés par ces questions, les responsables de l’industrie nucléaire croient aujourd’hui tenir la solution. (…) Censé résister au temps, insensible aux aléas de l’histoire, aux guerres, aux épidémies, ce coffre-fort géologique n’aurait nul besoin d’être surveillé. Les déchets nucléaires pourraient y reposer en paix. Pour l’éternité. Les personnes interrogées dans Into Eternity ne sont pas peu fières de leur trouvaille et de la prouesse technologique qui consiste à construire un tel sanctuaire. Rien ne semble avoir été laissé au hasard … ».

 

020 site cinemovies-fr

 

Le site "cinemovies.fr" parlant du film "Into Eternity"

de Michael Madsen


(ed - 18-05-11)

 

    

A lire aussi, sur le site « Neo-Planete, un entretien avec le réalisateur Michaël Madsen (voir le lien plus bas).

 

 

Sans oublier la bande-annonce :

 

 

022 You Tube Bande annonce Into Eternity

  Bande-annonce du film "Into Eternity"

cliquer ICI.


 

Franchement, un  débat (... et référendum - excusez l'oubli corrigé ce 18-05-11 à 16H30 ) sur le nucléaire n’est-il pas totalement  I N D I S P E N SA B L E  ?

 

Avec toute la préparation et la rigueur nécessaires, cela va de soi.

 

Notre pays si « démocratique » en a sûrement les moyens.

 

         

Pour en savoir plus :

 

- Site « Maxisciences » - Cliquer ICI.                        

 

- Site du magazine « CineMovies » - Cliquer ICI.

 

- Site du 28e Festival international du film d’environnement - Cliquer ICI.

 

- Entretien avec le réalisateur  Michaël Madsen sur le site « NEO-PLANETE » - Cliquer ICI.

   

 

Evelyne Dumont

_____ o _____


Repost 0
14 mai 2011 6 14 /05 /mai /2011 19:25

 

Vie maritime / Construction navale / Energies renouvelables / Energie solaire / Photographie

 

 

Je ne résiste pas à l’envie de vous faire partager l’impressionnant et beau reportage photographique découvert hier dans la « Newsletter » du magazine« Mer et Marine » … et le « projet pour la Planète » qui va avec, où l’énergie solaire est en vedette.

 

 

Le reportage photographique de Philip Plisson …

 

Le célèbre marin photographe et peintre de marine Philip Plisson a offert au magazine « Mer et Marine » 21 photos parmi celles  qu’il a réalisées à l’occasion de l’arrivée à l’escale de Nouméa en Nouvelle Calédonie du plus grand bateau solaire du monde : le « Tûranor PlanetSolar ».

 

016 Site Magazine Mer et Marine

La première des 21 photos de Philip Plisson qui défilent sur le site

du magazine « Mer et Marine » montrant le « Tûranor Planet Solar »

à son escale de Nouméa le 12/05/11


(voir le lien plus bas)

 

 

Le « Tûranor PlanetSolar » et le « Projet pour la Planète »

 

Ce bateau est  un catamaran de 31 m de long et 15 m de large "qui fonctionne exclusivement grâce à l’énergie contenue dans la lumière et peut exposer au soleil un total de 537 m2 de surface photovoltaïque faisant de lui actuellement, avec ces données impressionnantes, le plus grand bateau solaire au monde ».

 

Le site Planet Solar qui lui est consacré    précise :

 

 La dépense d'énergie moyenne de PlanetSolar correspond à celle d'un scooter ! 

   

 

Le « Tûranor PlanetSolar » est parti de Monaco le 27 septembre 2010 et  a déjà parcouru à la date du 12 mai 2011 une distance de 15 000 miles soit la moitié de son tour du monde prévu. L’ensemble des escales lui font traverser l'Océan Atlantique, le canal de Panama, l'Océan Pacifique, l'Océan Indien et enfin le canal de Suez, pour rallier la Méditerranée.

 

022 Site PlanetSolar Tour du monde

 

Carte du parcours autour du monde du bateau solaire "Tûranor PlanetSolar"

sur le site "PlanetSolar"

 

(ed 14-05-11)

 

 

 

Pourquoi ce trajet et pourquoi de telles caractéristiques techniques ?

 

Pour le suisse Raphaël Domjan qui en est à l’initiative - et préside la « Fondation Planet Solar » - il s’agit d’un « Projet au service de notre Planète ».

En effet, en accomplissant ainsi ce « premier tour du monde avec un bateau solaire, c'est-à-dire un bateau qui est propulsé par une motorisation électrique silencieuse et non polluante, exclusivement alimentée par l'énergie solaire », R. Domjan et son équipe entendent « d’une part,  démontrer que les technologies actuelles permettant d'améliorer l'efficacité énergétique sont fiables et performantes et, d'autre part, faire avancer la recherche scientifique dans le domaine des énergies renouvelables ».

 

Pour eux,  « PlanetSolar a déjà permis des développements technologiques dans de nombreux domaines, tels que la production de matériaux et de structures composites ou encore la production et le stockage d'énergie (ou d'électricité) photovoltaïque. Chaque étape du projet et, par la suite, chaque jour de navigation de PlanetSolar permet à la science de progresser

 

Et de préciser encore : « La préservation de notre planète par la promotion de l'énergie solaire, de l'efficacité énergétique, de la mobilité douce est donc au centre de ce projet. Celui-ci représente une formidable occasion de faire avancer le savoir et d'informer et sensibiliser le grand public à l'importance des énergies renouvelables ».

 

En résumé, ils listent ainsi leurs objectifs :

 

  • Démontrer le potentiel des énergies renouvelables et photovoltaïques
  • Démontrer que nous disposons aujourd'hui de la technologie nécessaire pour devenir durable
  • Participer au développement technologique des énergies renouvelables et faire avancer la recherche scientifique
  • Informer et sensibiliser le public concernant l'importance des énergies renouvelables
  • Valoriser l'efficacité énergétique
  • Démontrer que l'économie et l'écologie peuvent et doivent travailler en synergie »

 

A noter qu’un programme éducatif accompagne ce Tour du Monde du « bateau solaire » :

 

« PlanetSolar a confié au magazine « Sept autour du monde » l'exclusivité de la communication « enfants » en France.  Pendant le défi « PlanetSolar », la Maison d’édition Cabrera, qui édite ce magazine, aura à cœur de mettre en avant le tour du monde solaire. Nous sensibiliserons les enfants et leurs familles aux énergies renouvelables, aux transports du futur et au respect de l'environnement.

 

Plusieurs opérations sont prévues à destination des mairies, des collèges et des lycéens (expositions, livres, BD, site Internet, etc.). « Sept autour du monde » mettra toute son énergie pour que l'aventure « PlanetSolar « ait un retentissement important en France. Les enfants sont nos ambassadeurs. A travers eux, c'est toute la famille, mais aussi les acteurs du monde scolaire que l'on sensibilise à la préservation de notre planète. »

 

023 PlanetSolar et Sept autour du monde

 

Le magazine "Sept autour du monde" partenaire de "PlanetSolar"

pour un programme pédagogique

 

(ed 14-05-11)

 

 

 

Enfin, on trouve aussi sur le site « Planet Solar » des détails concernant :

 

- les records et références de ce 1er tour du monde en bateau solaire : 

 

. Premier tour du monde à l'énergie solaire, tous moyens de transport confondus.

. Premier tour du monde en bateau solaire.

. Première traversée de l'océan Indien à l'énergie solaire.

. Première traversée de la mer rouge à l'énergie solaire.

    

- le souci du contrôle de l’impact sur l’environnement du tour du monde du bateau et son équipage et des compensations d’émissions de CO2 grâce à un partenariat avec la fondation à but non lucratif « My Climate » :

 

« …) Nous prenons note de tous nos déplacements, qu'ils soient en train, en bus, en avion ou en voiture et de leur impact en terme de gaz carbonique. Nous allons également mesurer et compenser l'impact de la construction du bateau ».

 

 

Voilà une aventure qui semble bien dépasser le « YAKAFAUKON » ...


C’est donc à suivre.

 

Pour en savoir plus :

 

-               . Le site du magazine « Mer et Marine » - Cliquer ICI.


 . Le site de la Fondation "PlanetSolar" - Cliquer ICI.

   

. Le site du photographe Philip Plisson : voir d’autresphotos consacrée au bateau « Planet Solar » le montrant en navigation et avec ses détails extérieurs et intérieurs (panneaux solaires du pont, cabine intérieure …) – Cliquer ICI.

 

. Le site de la Fondation « My Climate » - Cliquer ICI.

 

 . Le site du magazine « Sept autour du monde » édité par  Cabrera (maison d’édition indépendante créée en 2007) - Cliquer ICI.

 


 

Evelyne Dumont

_____ o _____

 


Repost 0
13 mai 2011 5 13 /05 /mai /2011 09:41

Libre expression

 

Nucléaire / Citoyenneté / Politique énergétique / Débat-référendum

 

 

La radio France-Inter l’annonçait dès ce matin très tôt : quatre représentants de l’écologie politique (j’inclus dans cette appellation le dernier malgré les polémiques sur son engagement : soyons optimiste on peut tous évoluer dans le bon sens !) ont signé une « Tribune » dans le quotidien « Le Monde » daté samedi mais paraissant ce vendredi 13 mai 2011 (au moins dans les grandes villes sinon demain ailleurs).

 

042 2 Tribune Du MOnde Nucléaire

 

Le site du journal "Le Monde" vu ce vendredi 13 mai 2011 (9 H 45)

publiant la "Tribune" écrite par les écologistes

José Bové, Daniel Cohn-Bendit, Eva Joly et Nicolas Hulot

 

 


Qui donc et pourquoi ?

 

Les auteurs sont les très « médiatiques » députés européens José Bové, Daniel Cohn-Bendit et Eva Joly, auquel s’est associé Nicolas Hulot, ex- président de la fondation du même nom.

 

Pourquoi cette « tribune » ensemble ? Pour exprimer une chose qui semble de pur  bon sens  dans un pays se disant « démocratique » :


« Les Français veulent-ils ou non, en connaissance de cause, entretenir sur le territoire national le risque d'une catastrophe nucléaire ? (…) ce débat ne se réglera ni à coups d'expertises concurrentes ou vaguement contradictoires ni à coups de sondages plus ou moins fiables. C'est un débat fondamental pour une communauté citoyenne, celui de se mettre d'accord sur le niveau de risque que ses membres sont collectivement prêts à assumer (…) ».


La radio disait aussi que la « patronne » (drôle d’expression journalistique) d’EELV – Europe Ecologie Les Verts , Cécile Duflot n’avait pas signé car elle n’avait pas été prévenue … en ajoutant, paraît-il, que de toutes façons il faudrait d’abord parler avec le partenaire qu’est en principe le Parti Socialiste

 

Oui bien sûr, le thème est politique … mais on l’espère pas « politique politicienne » principalement, c’est-à-dire en terme de prudence pour les arrangements électoraux  concernant le nombre de « futurs postes » en cas de victoire (même si le point est très important).


En effet, je partage l'idée que les citoyens attendent une véritable clarté sur les engagements fondamentaux des candidats et leurs équipes pour les prochaines élections - la politique énergétique en faisant absolument partie - ... et qu'une majorité d'entre eux ont compris avec Fukushima qu'on devait "sortir du nucléaire" même si le délai et les étapes restent à déterminer.

 

Croire l’inverse serait très risqué probablement pour qui visent une élection …


Les justifications et arguments des quatre signataires dans Le Monde ne sont pas détaillés ici. Beaucoup me convainquent et je regrette de n’avoir pas trouvé le temps de développer plus le thème du nucléaire sur ce blog avec les nombreuses informations rassemblées au travers d’une assez grande variétés de sources (c’est à suivre).


... Mais on peut les lire sur le lien internet que j’ai trouvé à l’instant :


http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/05/12/un-referendum-sur-le-nucleaire-en-france_1520942_3232.html

 

Une façon parmi d'autres pour nous tous d'avancer dans nos réflexions ... vitales.

 

 

Evelyne Dumont

 

_____ o _____

Repost 0
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 09:25

 

Développement durable  / Autonomie énergétique / Energies renouvelables

 

Mardi 3 mai 2011 - 8 h 45

 

 

Introduction à ce bref article ...

   

L’information nous « assaille » chaque jour avec les médias radio et télévision plus les « newsletters » des blogs et sites internet divers.

 

Tant mieux ! Encore faut-il réussir à « trier » pour ne pas être submergés et éventuellement « trompés ». En effet, la « propagande » ou, en termes plus moderne, la « communication » bat son plein ces temps-ci. Un exemple parmi d’autres : le dossier nucléaire (on y reviendra dès que possible).

 

Ce matin, je reçois la lettre d’actualités d’un site découvert récemment : « Objectif Terre des hommes » qui attire l’attention sur l’émission programmée ce soir mardi 3 mai 2011 à 20 H 40 sur la chaine TV « ARTE ».

 

002 Une ARTE Energies 03-05611

 

Annonce  du dossier "L'énergie autrement"

en page d'accueil du site internet de la chaine TV ARTE

 

(Photo ed - 03-05-2011)

   

 

Le thème - très actuel et très important - rejoint certains articles de ce blog et, je l’espère, apportera de nouveaux éclairages utiles.

 

ll s’agit en effet des problèmes d’énergies auxquels nous sommes tous confrontés qu’il s’agisse des choix techniques pour nos habitations à court, moyen et long termes et des coûts qui ne cessent de grimper, sans oublier évidemment la « politique » en terme d’indépendance nationale (un thème qui vaut pour la droite, la gauche, le centre …).

 

 

 

Le document d'ARTE

 

Ce soir ARTE diffuse «La quatrième révolution : Vers l’autonomie énergétique», un « documentaire de 1 h 22 mn réalisé en 2010 en Allemagne par Carl-A. Fechner.

L’introduction à l’émission est faite en ces termes :

 

« Entre l’épuisement des réserves d’énergie fossile, le réchauffement climatique et les menaces liées au nucléaire, le moment semble venu de changer les bases de la production énergétique. La catastrophe de Fukushima nous apprend qu’il n’est plus temps de tergiverser. Reste à résoudre la question du comment ».

 

« Dépassant les mises en garde pessimistes sur le changement climatique, ce documentaire montre que des solutions sont possibles pour passer aux énergies renouvelables dans les trente ans à venir. Dans diverses régions de la planète, le film va à la rencontre de personnes qui, à des titres divers, mènent des actions concrètes pour rendre possibles l’abandon des énergies fossiles et du nucléaire et le passage aux énergies renouvelables. » 

010 ARTE Présentation docu 03-05-11

"Chapeau" du documentaire "La 4e révolution" sur le site ARTE le 3 mai 2011

 

Voir dès à présent :

 

- le programme de la soirée :

 

004 ARTE Programme 03-05-11

 

 

- la bande-annonce du documentaire de Carl-A. Fechner :

 

007 ARTE Bande annonce Energies

 

 Accès à la bande-annonce : Cliquer ICI

   

 

Bonne soirée et bonnes réflexions !

  

   

Pour en savoir plus :

 

. Le site « Objectif Terre des Hommes » … qui annonce ainsi sa "couleur militante" : " Le Blog des EcoTechnologies au service de l'épanouissement Humain  …  Découpler prospérité et consommation de pétrole ...et d'uranium" - Cliquer ICI.


        . Le site de la chaine TV "ARTE" - Cliquer ICI.

 

        . Le site du Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable, des Transports et du LogementCliquer ICI.

 

 

 

Evelyne Dumont

 

_____ o _____

 

Repost 0
26 avril 2011 2 26 /04 /avril /2011 19:40

 

 

Nucléaire / Centrale de Tchernobyl en Ukraine / ARTE

 

Mise à jour 28-04-11 à 11 H 40 : lien "Corinne Lepage et voyage à Tchernobyl" (voir en bas d'article)

 

 

Ce mardi 26 avril 2011 est une date « anniversaire » dont la résonance est particulièrement triste et inquiétante … malgré le déni persistant de certains …

 

En effet, il y a 25 ans exactement qu’a eu lieu l’accident nucléaire de la Centrale de Tchernobyl en Ukraine … alors que le Japon à son tour vient de vivre une nouvelle catastrophe à la Centrale de Fukushima il y a quelques semaines seulement, le 11 mars 2011, à la suite d’un séisme et d’un tsunami … qui étaient censés ne pas atteindre les dimensions qu’on a finalement découvertes …

 

La chaîne de télévision ARTE joue son rôle d’information en proposant ce soir à 20 H 40 le film d’Alain de Halleux : « Tchernobyl for ever ».

 

 

054 Site ARTE et affiche Film Tchernobyl

 

Ne sommes-nous pas tous d’accord : la transparence est une nécessité démocratique absolue, surtout quand les décisions politiques engagent à ce point notre propre vie et celle des générations futures … et qu’on ne nous parle pas d'émotion excessive, de « risque contrôlé", etc. etc. après l'évènement qui était "improbable" à Fukushima ... et qui a pourtant eu lieu.

 

N'avons-nous pas le devoir d'écouter et voir des approches multiples, dont celles de journalistes et/ou réalisateurs indépendants ... pour ensuite pouvoir donner valablement notre avis de  c i t o y e n - n e ... dans une consultation démocratique qui sera incontournable ? 

 

Le programme de ce soir est présenté ainsi sur le site de la chaine télévisée « ARTE » :


 

002 Accueil ARTE

Accueil du site de la chaîne télévisée ARTE

Cliquer ICI.

 

 

054 Site ARTE et affiche Film Tchernobyl

 

 

080 Enquête THEMA 25 ans après Tchernobyl

 

 

Pour voir la bande-annonce, cliquer ICI



 

003 Vidéo Entretien avec A de Halleux

 

"La vidéo du jour" sur le site ARTE

 

 

082 Interview d'A de Halleux 1s9

 

L'entretien avec le réalisateur Alain de Halleux (en 6 parties)

 

Cliquer ICI



Pour en savoir plus :

 

Beaucoup de références intéressantes seraient à citer. Le temps manquant, nous nous limitons à celle d'un entretien réalisé avec le réalisateur du filmn Alain de Halleux (par ailleurs chimiste  nucléaire)  par "Terre-TV"  où « il parle du nucléaire, des risques, des enjeux, et de son combat pour trouver des solutions et laisser aux générations futures un espoir de vivre dans un environnement décent » - Cliquer ICI.


 

Mise à jour jeudi 28 avril 2011 à 11 H 40

 

Je viens de visionner l'entretien sur France 2 réalisé le 26 avril par Roland Sicard dans l'émission "Les 4 vérités" où il interroge l'eurodéputée bien connue Corinne Lepage ... qui a fait un voyage à Tchernobyl.

 

Son témoignage et son analyse sont très clairs et très instructifs concernant à la fois la centrale nucléaire urkrainienne et la situation dramatique des populations alentours ... dont la communauté internationale se préoccupe moins que du projet de 2ème "sarcophage" à la fois coûteux et dont certains spécialistes disent qu'il sera inutile ... Elle rappelle par ailleurs qu'elle se bat depuis 4 ans avec diverses organisation pour la fermeture de la dangereuse centrale française de Fessenheim ...


A écouter et regarder en vidéo avec l'un ou l'autre des deux liens indiqués (durée limitée sur le 1er lien ?) :

 

049 Corinne Lepage & Tchernobyl FR 2 4 Vérités 26-04-11

Pour visionner l'émission "Les 4 vérités" sur France 2 le 26-04-11

avec Corinne Lepage interrogée par Roland Sicard

 

cliquer 

soit sur :

http://info.francetelevisions.fr/video-info/index-fr.php?id-categorie=EMISSIONS_LES_4_VERITES

soit sur :

www.pluzz.fr/les-4-verites-2011-04-26-07h45.html 

 

 

Evelyne Dumont

 

_____ o _____

 

Repost 0
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 20:00

 

 

Développement durable ou soutenable ... et solidaire / Réseau Cohérence

 


Les 6e Trophées bretons du développement durable ont été décernés le 1er et le 4 avril 2011, d’abord pour le Morbihan et le Finistère, et ensuite pour l’Ille et Vilaine et les Côtes d’Armor (cf. le site de la Région Bretagne - voir plus bas).

 

010 Site 6e Trophées du DD

 

Le site des 6e Trophées du Développement durable

 


De quoi s’agit t-il ?

 

De « récompenser, dans le cadre de la « Semaine du développement durable » (1er au 7 avril), une association, une entreprise, un établissement d’enseignement et une collectivité territoriale dans chacun des quatre départements bretons, en fonction de l’implication de leurs projets en faveur du développement durable au travers de ses quatre dimensions : économique, social, environnement et gouvernance » (détails en cliquant ICI) … les organisateurs étant : la Région Bretagne, l'Etat (Préfecture de Région) et l'ADEME, en partenariat notamment cette année avec : l’Académie de Rennes, Aiguillon Construction, Armor-Lux, Crédit Mutuel de Bretagne, les Chambres de Commerce et d’industrie de Bretagne, la CRES - Chambre Régionale de l’Economie Sociale de Bretagne -  et la SNCF).


On trouvera la liste complète des 16 lauréats  sur le site internet « www.tropheesdd-bretagne.org/ » (cliquer ICI). 

 

 

Un parti-pris ici :

parler du lauréat « Réseau Cohérence »

et de son porte-parole Jean-Claude Pierre 

 

Parmi les 16 lauréats, le  jury a notamment choisi le très actif « Réseau Cohérence » bien connu en Finistère … dont un des représentants était d’ailleurs présent à la Conférence de presse de l’Association « Doëlan Clohars Environnement » du 2 juillet 2009 sur le thème de « L’Affaire Abiven à Doëlan » (voir les deux article publiés à l’époque en cliquant ICI et  ICI).

 

En remettant le prix à Jean-Claude Pierre, porte-parole de « Cohérence », le Délégué Régional au Développement Durable, Gérard Mével, a souligné le fort investissement du réseau dans « l’Agenda des Finistériens ».

 

Rappels utiles :

 

. « L’Agenda 21 » correspond au programme d’actions destiné à mettre en œuvre les 27 principes du développement durable définis au sommet de Rio en 1992 ».

Il peut être porté aussi bien par des collectivités, des entreprises, des associations … en lien avec les citoyens, au plus près du terrain, dans une démarche de « démocratie participative », ceci pour « changer les habitudes et mettre en œuvre une vraie révolution culturelle » …

 

. La COCOPAQ – Communauté de Communes du Pays de Quimperlé – a un Agenda 21.

 

. Et justement, demain Mercredi 6 Avril 2011 à 20 H 30  a lieu une Réunion publique à Baye (Salle Polyvalente) afin de présenter les 41 thèmes retenus pour l’Agenda 21 de la COCOPAQ … où sera  présent Jean-Claude Pierre.

 

 

De son côté, Jean-Claude Pierre semble avoir saisi l’occasion des remerciements pour actualiser un discours qualifié d’ « atomique » dans la « Lettre d’information de Bretagne-Durable » reçue et lue tout à l’heure … Ou, à tout le moins, le magazine établit des liens entre l’actualité de Fukushima au Japon et ce qu’écrivait déjà en « Une » de "Ouest-France" en 1978 cet auteur généralement respecté pour son expérience et ses réflexions en matière d’environnement, de développement durable ou soutenable.

 

Voici le début :

 

« L’énergie et les hommes » par Jean-Claude Pierre

   (Sur le site du Magazine « Bretagne Durable »)

 

Le discours officiel est connu : la France a fait le choix du nucléaire, il n’est pas question de le remettre en cause ; cela relève du dogme !
Pour justifier cette position, trois types d’arguments sont avancés, on est même tenté de dire, sont assénés : le nucléaire assure notre indépendance énergétique, il est la panacée dans la lutte contre les émanations de CO2 et, suprême justification, il permet de produire l’électricité au moindre coût…

Ces arguments, n’en doutons pas, vont être systématiquement et adroitement utilisés pour contrebattre les retombées sociales de la catastrophe de Fukushima. D’ores et déjà, nous pouvons en être certains, des spécialistes de la communication sont à l’œuvre. Subliminaux ou rationnels, les « messages » qu’ils élaborent ne vont pas tarder à interférer avec les débats qui s’avèrent si nécessaires.
Des débats qu’une démocratie digne de ce nom s’honorerait d’organiser avec recul, dans la transparence et la dignité, loin de toute forme de propagande.

"Barons de l'atome"

Propagande… Le mot n’est pas trop fort, dès lors que nos autorités n’hésitent pas à parler du « choix de la France », alors que, s’agissant du nucléaire, aucune décision d’importance n’a jamais été soumise à l’approbation des représentants de la Nation. Depuis les décisions du gouvernement Messmer en 1972, seuls les « barons de l’atome » (1) ont eu voix au chapitre."

 

(…)

 

 

Pour lire la suite aller sur le site « Bretagne Durable-magazine des éco-bretons » :

 

 016 Site Bretagne-Durable

 

Cliquer ICI

 

 

Conclusions, "états d'âmes" ... ?

 

Cela dit, en surfant pour éclairer mieux, si possible, ma lanterne, j’ai abouti sur un site qui rend très perplexe : le « Bêtisier du developpement durable" !

 

023 Site Bêtisier du DD

 

 Cliquer ICI

 

 

 

Et puis que de jolis dessins pour le "DD"-développement durable ... Quels "marchés" aussi ...  et beaucoup de "com"(munication) ... Donc de la vigilance  nécessaire pour  les citoyens de base. A discuter …

 

 

 

Pour en savoir plus :

 

-          Agenda 21 de la Région Bretagne – Cliquer ICI.


-          Agenda 21 de la COCOPAQ – Communauté de Communes du Pays de Quimperlé – Cliquer ICI.

-           

-          « Bêtisier du développement durable" - Cliquer ICI.

        

-          « Bretagne Durable – Magazine des éco-bretons » - Cliquer ICI.

  

-          « bretagne.fr » le site de la Région Bretagne – Cliquer ICI.


-          Réseau « Cohérence » Pour un développement durable et solidaire - Cliquer ICI.

 

Et parmi les livres publiés par Jean-Claude Pierre, une sorte de "bible" : "Pourvu que ça dure ! Le développement durable en question" - Liv'Editions - Le Faouët - 2006 - 192 p.

 

011 Livre JC Pierre  018 Portrait JC Pierre

 

1ère et 4ème de couverture du livre de J.C. Pierre "Pourvu que ça dure"

  


Sans oublier le "Mag 16" de la COCOPAQ qui vient d'arriver dans nos boîtes à lettres, où l'on parle de l'Agenda 21 :

 

020 MAG 16 Cocopaq


Le "Mag 16", Magazine d'informations de la COCOPAQ

n° 9 - Mars - avril - mai 2011

          

Evelyne Dumont

 

_____ o _____

Repost 0