Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ED "Environnement Doëlan"
  • le blog ED "Environnement Doëlan"
  • : L'ENVIRONNEMENT au sens large à Doëlan et au-delà. PAYSAGES, CADRE DE VIE, ECOLOGIE (générale et politique), PATRIMOINES, CULTURE, LOISIRS, VIE LOCALE (économie-social- politique).
  • Contact

AUTRES RUBRIQUES


A VOIR ...
sur la PAGE D'ACCUEIL
colonnes à droite et à gauche :

RUBRIQUES
COMPLEMENTAIRES
- Derniers
  commentaires
-
Liens utiles
- Catégories d'articles
- Agenda : à voir, à faire ...
etc.

Recherche

Archives

23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 18:15

 Mots-clefs :

Ex-Conserverie Capitaine Cook-Larzul-Béziers au Port de Doëlan en Clohars-Carnoët / Portrait de l’ancien propriétaire et directeur Paul Larzul / Devenir du Site Cook rive gauche de Doëlan / Groupe ITM Intermarché & Filiale Capitaine Cook à Keranna / Mairie de Clohars-Carnoët / Etablissement Public Foncier de Bretagne / SAFI / Tourisme Finistère …

 

 

Jeudi 23 Février 2012 …

 

Le journal « Ouest-France » publie aujourd’hui en page 8 « Finistère » - avec annonce en « Une » et mention en page 11 pour « Clohars-Carnoët » - un article intitulé « Un terrien tourné vers les produits de la mer ».

Il s’agit d’un portrait de M. Paul Larzul, ancien propriétaire et directeur de l’ex-conserverie  Capitaine Cook jusqu’en 1988 … qui continue de se rendre régulièrement sur le site puisqu’il a gardé la partie d’habitation familiale en continuité des autres bâtiments sur le Quai Cayenne
(voir en Rubrique "Recherche" de ce blog nos articles consacrés à ce thème avec les mots clefs « ex-conserverie capitaine cook ») 

 

Le texte de la journaliste, Angélique Cléret, ainsi que les deux photos qui l’accompagnent (en pp. 8 et 11) sont particulièrement intéressants dans le contexte actuel d’évolution du site (*).


 

069r Ouest-France-Portrait Larzul 23-02-12

Photo-montage du journal "Ouest-France" daté du 23 Février 2012

qui présente un portrait de M. Paul Larzul ancien propriétaire et directeur de l'Ex-Conserverie

Capitaine Cook sur la rive gauche du Port de Doëlan en Clohars-Carnoët

 

(ndlr du blog ed : la façade visible prolongée par la vue du phare vert en arrière-plan est celle promise à la démolition par ITM Intermarché - On ne voit pas ici la façade mitoyenne qui reste encore propriété de M. Larzul)  


 

074r Bureau P Larzul à Doëlan

 

Photo de M. Paul Larzul en page 11 "Clohars-Carnoët" dans "Ouest-France" du 23-02-12

 

(M. Larzul a mis sur la table pour la journaliste une partie de ses albums de photos montrant le port

et particulièrement les couchers de soleil admirés depuis le Quai Cayenne)

 

 

Des extraits de l'article de "Ouest-France" :

 

"Son père Paul Larzul a acheté la conserverie de Clohars-Carnoët, lui a poursuivi son développement, avant de la vendre.Tous deux ont reçu le même prénom. À 82 ans, le fils accepte de se raconter. (...)".

 

"(...) Construite en pierre de taille, sa maison raconte un pan de l'histoire locale. Elle colle aux flancs de l'ancienne conserverie, dont la longue façade blanche se remarque à Doëlan rive gauche. Et qui devrait être remplacée par un futur pôle « mer et tourisme ». Depuis le démarrage des travaux de démolition de l'usine, au début du mois, le sort de l'habitation est en suspens. « Le maire (socialiste Jacques Juloux, NDLR.) est venu me voir, pour me dire qu'elle ne serait pas expropriée. » C'est ici que les trois filles de Paul ont grandi. « Je me battrai comme un chiffonnier », prévient cet ancien timide devenu bavard" (...).

 

 

Dans la famille Larzul, le premier à mettre les produits de la mer en boîte fut son grand-père, Noël. Son père et son oncle se sont associés à Plozévet, au seuil des années 1930, « puis mon père a eu l'opportunité de racheter l'usine de Doëlan, en 1946 ». Elle s'appelait la Société industrielle du poisson (Sip). « C'était un ramassis de bâtiments, sans queue ni tête », raconte celui qui n'avait que 17 ans."


"Moëlan, Scaër, Étel, l'Oise et l'Hérault... Le développement dépasse les frontières du département. La SARL La Doëlanaise devient Capitaine-Cook et Paul, passé à la tête des usines, fait fructifier la marque. Il vendra la conserverie de Doëlan (thon et plats cuisinés), en 1988 : « On sentait bien qu'on allait se faire mitrailler par la grande distribution. Et j'allais avoir 60 ans ... ». Le groupe Intermarché, nouveau propriétaire, quittera les rivages et la cale qu'avait en partie financée son père. L'usine est aujourd'hui installée à l'entrée de la commune. (...)".

 

Accès à l'article complet

de Ouest-France du 23-02-2012 page 8

en cliquant ICI

 

 

(*) Pour en savoir plus sur l'évolution du site "Capitaine Cook Doëlan", voir, parmi d'autres, nos articles des 7 et 15 Février 2012 :

 

 

 

 

Evelyne Dumont

 

_____ o _____

 

 

Repost 0
26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 22:40

 

Mots-clefs :

Ecologie / Développement durable / Démocratie / Droits humains-droits des femmes /

Prix Nobel de la Paix / Kénya - Afrique

 

 

Lundi soir … dernier « surf » sur internet pour les dernières nouvelles des journaux mis en ligne et des chaines TV …

 

Il y en a des « tonnes » de nouvelles, de toutes sortes, plus ou moins rigoureusement présentées … plus ou moins « attirantes » bien sûr selon nos choix, nos valeurs à chacun et chacune …

 

Un « fatras » parfois … sinon très souvent …

En tous cas ce 26 septembre 2011 au soir, au-delà du « scoop » des élections sénatoriales (mais ... les vainqueurs seront-ils à la hauteur des attentes des citoyens de base ? …) une information au moins m’interpelle fortement tout à coup : mais pourquoi ne parle-t-on qu’au moment de sa mort de cette femme extraordinaire - au sens fort du terme – qu’était la Prix Nobel de la Paix de l’année 2004 (première femme africaine à recevoir un tel prix) et militante écologiste : Wangari Maathai ?

 014r Wangari Maathai Prix Nobel Paix

  

Photo de Wangari Maathai Prix Nobel de la Paix 2004

et militante écologiste

sur le site internet « Green Belt Movement »

 

 J’avais entendu la nouvelle ce matin à la radio, me demandant qui était cette femme - mea culpa, ma mémoire n’a pas conservé clairement l’évènement de son Prix Nobel  … pourtant une femme, qui plus est une femme africaine, c’est si rare ! - et ce soir je lis un long article qui lui est consacré sur le site du Monde.fr. Des lignes instructives et émouvantes :

« Auteure de nombreux ouvrages, cette biologiste et vétérinaire de formation était âgée de 71 ans. Elle était une figure du combat écologiste dans son pays (le Kénya) dès les années 1970. En 2004, lorsqu'elle s'est vu décerner le prix Nobel, le jury avait alors motivé son choix en louant son "approche holistique du développement durable, qui englobe la démocratie, les droits humains et en particulier ceux de la femme". (…)

 

"Wangari Maathai rêvait "qu'en replantant des millions d'arbres, on oriente l'Afrique vers la paix". (…)

 

C’est le mouvement qu’elle avait fondé en 1977 le « Mouvement de la ceinture verte » (« Green Belt Movement ») qui a annoncé la nouvelle sur son site ».

 

 

A noter :

 

En Janvier 2012 paraîtra en France – aux Editions Héloïse d’Ormesson qui avait déjà publié son autobiographie - un nouveau livre de Wangari Maathai intitulé « Réparer la terre » (« Replenishing the Earth ») où l’auteure « expose les valeurs fondamentales du Mouvement de la ceinture verte qui a contribué à guérir la terre et aidé à autonomiser les femmes en Afrique et au-delà » (cf. l’éditeur).

 

 

Pour en savoir plus :

 

-          L’article du journal Le Monde du 26-09-11 « Wangari Maathai, Prix Nobel de la paix et militante écologiste, est morte » - Cliquer ICI.

             Lien mis à jour le 09-05-2014 avec les "Archives Disparitions" du Monde : cliquer ICI.

          

-          Le site « Africamix – la case à palabres » – qui appelle Wangari Maathai « La verte insoumise » ! – Cliquer ICI.

         

-          Le site « Afrique.espoir » et son article de janvier 2005 - Cliquer ICI.

         

-          Le site de « Radio France International – RFI » qui annonce sa disparition - Cliquer ICI.

 

 

Evelyne Dumont

 

_____ o _____


Repost 0